DSKgate : réaction des évêques de France

Une “onde de choc assourdissante”. Ainsi Mgr Bernard Podvin, porte-parole de la Conférence des évêques de France, qualifie-t-il le scandale Strauss-Kahn. Sans commenter la procédure en cours, le prélat déclare dans un communiqué : “Pensons à la victime, durablement traumatisée. A l’inculpé dont le destin se ruine. A leurs entourages respectifs.”

“Nous sommes amers. Posons-nous cette question : la vie humaine ne forme-t-elle pas un tout ? Pourquoi la modernité doit-elle générer en nous de tels clivages ? Il n’est pas tenable d’affirmer qu’une dimension de l’existence est sans impact sur les autres. Comme si des digues psychiques faisaient frontière à l’intérieur de nous-mêmes. Aucun homme n’a la parfaite maîtrise de lui, mais est appelé à y tendre”, continue Mgr Podvin.

Humilité et respect

“Les campagnes électorales vont être vives. Écoutons St Thomas More, patron des politiques : « Ne soyons pas entichés de cette chimère qu’est la gloire. Ne dégradons pas, par négligence coupable, les dons que nous avons reçus. La science, jointe à la vertu, a plus de valeur que tous les trésors des rois. » Dans nos comportements et débats, n’oublions jamais ceci : on ne se protège de soi que dans l’humilité. On ne protège autrui que par le respect.”

Articles liés