Derrière le déraillement du train en garde de Brétigny-sur-Orge, «les jeunes des cités» ?

Ce forum prétend apporter la preuve que “les jeunes des cités ont organisé le déraillement du train en garde de Brétigny” en vue de le piller. En effet, écrit un contributeur, “non seulement les six boulons (de l’éclisse d’aiguillage, ndlr) furent dévissés, mais encore les deux butées de protection vissées sur les traverses, qui en cas de dévissage des six boulons latéraux auraient retenu l’éclisse latéralement. Or le glissement latéral, ou translation de la pièce, aurait évité la projection de la pièce au milieu de l’aiguillage après la passage de la locomotive et des premiers wagons, et ce drame n’aurait pas eu lieu.” Pour lui, donc, “ça ne se fait pas tout seul, en aucun cas, et ces boulons furent donc bien dévissés volontairement pour provoquer l’accident en vue de faire un carnage et le pillage des voyageurs.” Des propos appuyés par un autre contributeur : “Je confirme par le témoignage de mon voisin retraité SNCF qui a été conducteur de locomotive et a réagi de la même façon (…). Il existe entre personnels de la SNCF, personnels roulants et personnels d’entretien des liens de confiance absolus et, dans les gares comme celle de Brétigny, les aiguillages sont vérifiés très régulièrement et les pièces qui présentent des défauts changées immédiatement. D’après mon voisin, il a fallu que les 4 ou 6 boulons soient dévissés ensemble pour que l’éclisse finisse par sauter après le passage de la locomotive et des premiers wagons. Donc, oui, l’hypothèse d’un sabotage criminel est tout à fait plausible.”

Lire aussi :
Victimes de Brétigny-sur-Orge dépouillées par des «jeunes» des cités : le sinistre des Transports minimise
> Victimes de Brétigny-sur-Orge dépouillées par des «jeunes» des cités : un rapport de la Direction centrale des compagnies républicaines de sécurité confirme le scandale

Articles liés

206Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • SUPERBE!!! , 18 juillet 2013 @ 19 h 34 min

    Mouais… Dévisser 4 gros boulons a 200 metres de la gare a l’heure de pointe sans se faire remarquer et dans se faire rouler dessus,c’est une thèse un peu paranoïaque. Les zyvas sont des criminels de base, ni malins, ni courageux, ni suicidaires, ni discrets.

  • Laotzeuladi , 18 juillet 2013 @ 19 h 43 min

    Capillotracté ! Le trafic est incessant à Brétigny-s/orge.

  • Pancrace , 18 juillet 2013 @ 19 h 43 min

    1 boulon qui se dévisse, c’est hautement improbable.
    4 ou 6, c’est infiniment improbable.
    Ajoutez la probabilité que les vibrations déplacent l’éclisse dévissée juste là où elle ne doit pas aller, et vous avez la probabilité que ce soit un accident.

  • Trucker , 18 juillet 2013 @ 19 h 43 min

    Gardons-nous de céder à ce que l’on peut maintenant appeler le syndrome politico-médiatique Clément Méric, à savoir de gloser sur ce qui s’est passé avant même les résultats de l’enquête judiciaire, dont les résultats devraient être plus tardifs à se faire connaitre, car il n’y avait pas de caméra pour enregistrer d’éventuels saboteurs.

    Gardons-nous de devenir ce que sont nos adversaires politiques et idéologiques, des colporteurs de mensonges et d’amalgames.

  • SUPERBE!!! , 18 juillet 2013 @ 19 h 54 min

    Sauf qu’une fois que un premier boulon a pété, la probabilité qu’un 2eme boulon pete est élevée, la contrainte qui devait être absorbée par 4 boulons se répartissant sur 3. Et ainsi de suite.

  • Câlinou , 18 juillet 2013 @ 20 h 09 min

    A 200 mètres de la gare, il suffit de se déguiser en ouvrier d’entretien et faire ce travail sans problème.
    Si on a bien repéré les horaires et où passent les trains, c’est facile.
    Le train précédent était passé 1 / 2 heure avant : on a donc le temps de faire ce sale boulot.

  • BigNooZ , 18 juillet 2013 @ 20 h 10 min

    Il n’y a pas de contrainte dans les boulons eux meme, aucun effort de cisaillement. L’eclisse a le profil du rail, et transmets leffort au rail, directement, sans l’appliquer aux boulons.
    Sur les chantier, en cas d’eclisse provisoire, on met des “C” (comme un C posé sous le rail, avec un boulon de chaque coté., en gros un gros serre-joint)

    http://www.robel.info/fr/products/pic/68.05_C_d%C3%A9clissage_provisoire_court_00089.jpg?x=400&base=big

Les commentaires sont clôturés.