Malte : après avoir dénaturé le “mariage” et imposé le droit à l’enfant, le lobby homosexuel prépare la légalisation du meurtre de l’enfant dans le sein de sa mère

Malte : après avoir dénaturé le “mariage” et imposé le droit à l’enfant, le lobby homosexuel prépare la légalisation du meurtre de l’enfant dans le sein de sa mère

C’est ce qu’annonce Evelyne Paradis, directrice de l’association homosexualiste ILGA-Europe dans Libération :

Malte fait la révolution du mariage pour tous seulement six ans après avoir légalisé le divorce et alors que l’avortement n’est toujours pas légal. Nous discutons beaucoup avec les associations maltaises de droits des femmes. Je pense que le rôle de l’Église est en train de changer à Malte. La laïcité prend un peu le dessus sur ces questions. Pour moi, avancer sur ces sujets est la prochaine étape.

Articles liés

1Commentaire

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Jean NOGUES , 19 juillet 2017 @ 10 h 23 min

    Les lobbies en question n’ont rien dénaturé du tout. Ils ont créé de toutes pièces un nouveau type d’union civile entre personnes consentantes.Ils ont appelé cette union civils ”mariage pour tous”. On n’avait pas pensé à définir ne notion d’AOC pour les unions entre personnes consentantes, alors dans ce nom qu’ils ont inventé, il y a le mot ”mariage”.

    Mais bon, il y a deux types d’union bien distincts, qui portent deux noms bien distincts,qu’il faudrait songer à protéger comme on le fait pour les marques de produits industriels et commerciaux :

    L’une est le ”mariage pour tous”, garanti pur Taubira 2013, SGDG

    L’autre est le mariage tout court, le vrai, celui de toujours, celui, librement consenti, entre un homme et une femme. Malgré l’emploi du même mot, aucune confusion n’est possible, car justement, le vrai mariage n’est pas ”pour tous”, il n’est ouvert qu’à des couples formés par un homme et une femme dotés par la nature même des caractéristiques physiologiques bien constatables qui définissent, pour l’homme, le sexe masculin, et pour la femme, le sexe féminin. C’est pourquoi le vrai mariage ne saurait se définir comme ”pour tous”.

    Avec ces précisions, pas d’embrouille !

Les commentaires sont clôturés.