La demande chinoise de bois de chêne française explose et menace nos scieries

La demande chinoise de bois de chêne française explose et menace nos scieries

Le chêne français est-il menacé ? La forêt recouvre près d’un tiers du territoire national et l’Hexagone est le premier producteur de chêne en Europe. Mais la demande internationale explose : la Chine protège désormais ses forêts et importe massivement du bois brut. Près de 20 % de la production française de chêne part directement vers les ports chinois sans passer par les scieries locales. Près de 26 000 emplois seraient directement menacés en France :

Autres articles

3 Commentaires

  • jejomau , 18 Juil 2018 à 9:56 @ 9 h 56 min

    Ben….. Z’ont qu’à le vendre le double du prix actuel, leur bois, non ? Faut être cons pour toujours se laisser voler par les arabes, les Qataris et les Chinois !!!

  • Tonio , 18 Juil 2018 à 18:20 @ 18 h 20 min

    Les exportateurs pris à leur jeu: voir dans la Chine un marché infini, s’acoquiner avec un commerçant chinois, accepter des commandes de plus en plus énormes, jusqu’au jour où ce sont les Chinois qui font la loi dans toute la filière et que le commerçant doit accepter s’il ne veut pas mourir étranglé!

  • Olivier , 19 Juil 2018 à 11:40 @ 11 h 40 min

    Le reportage est mal fait : est-ce que les Chinois ont épuisé le bois de chêne de France, de telle sorte qu’il n’en reste plus, pour la SNCF par ex. ?

Les commentaires sont fermés.