« Faut-il brûler le Pape ? »

C’est la question que posera dans sa matinale de vendredi sur Sud Radio (99.9 FM à Paris), l’animateur Robert Ménard. Selon nos informations, l’ancien Président de Reporters sans frontières a prévu de prendre la défense du Saint-Père, “traité comme jamais on ne traiterait le Dalaï-lama, un rabbin ou un imam”. “Je vais la faire en latin, cette émission”, blaguait-il jeudi matin. Chiche ! Vous pouvez intervenir pour dire ce que vous pensez du pape Benoît XVI en téléphonant vendredi de 7h à 8h30 au 3628 (Tarif : 0,34 euro TTC la minute) et en disant « SUDRADIO ». Mgr Gaillot, évêque in partibus de Partenia, Aymeric Pourbaix, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Famille ChrétienneGuy Arcizet, Grand Maître du Grand Orient de France, l’abbé Guillaume de Tanoüarn, prêtre de l’Institut du Bon-Pasteur, directeur du Centre Saint-Paul et de la revue Objections, Marc Blondel, Président de la Fédération nationale de la Libre Pensée ainsi que Michel Janva, blogueur (“Le Salon Beige”), seront les invités de cette matinale.

Autres articles

6 Commentaires

  • alexis1er , 18 Août 2011 à 18:42 @ 18 h 42 min

    Pourquoi s’offusquer ?? Enfin la gauche laïque s’est réveillée !!! On croyait qu’elle dormait ou faisait semblant de regarder ailleurs depuis que le problème d’atteinte à la laïcité concernait surtout l’islam. Non allé, va je plaisante. Cette bande de gauchiste et autres chrétiens de gauche qui se disent laïques juste quand il s’agit de taper sur les chrétiens, c’est à gerber, non ?

  • K. , 18 Août 2011 à 18:59 @ 18 h 59 min

    @Alexis, si votre estomac ne supporte pas ceci, je vous conseil fortement de devenir ermite, le vaste monde est gavé de vomitifs.

  • SAINT MARTIN Louis , 19 Août 2011 à 9:27 @ 9 h 27 min

    Pourquoi nous émouvoir ? Jésus nous a assez avertis du fait que nous serions un jour honnis, persécutés, voire martyrisés pour certains (ceux qui vivent en pays musulmans notamment) en raison de notre foi.
    Alors quelques insultes au Pape, sont dans l’ordre des choses….Il est clair que l’Eglise est entré dans une longue période de persécution, signe des temps.
    La nouveauté est peut-être que les coups les plus rudes lui soient portés de l’intérieur.
    La seule chose à faire est de proclamer notre foi et de marteler nos fondamentaux à chaque fois que cela nous est possible.
    En l’occurrence notre indéfectible attachement au successeur de Pierre.
    Le reste n’est que bruit avec la bouche.

  • olrik , 20 Août 2011 à 12:59 @ 12 h 59 min

    Les sectaires du grotesque tablier en peau de cochon et les saucissonneurs du Vendredi-Saint étouffent de rage !

  • Très bien , 21 Août 2011 à 20:09 @ 20 h 09 min

    La Franc-maçonnerie est la synagogue de Satan.

  • Utile d'être , 22 Août 2011 à 14:20 @ 14 h 20 min

    Monsieur Marc Blondel, c’est pour vous et certains de vos amis :

    Comment les athées se condamnent eux-mêmes.
    Quand l’homme a atteint cette déchéance de l’incroyance, proche de la perdition, au point de ne plus aimer ni Dieu ni les œuvres de la justice, le feu de la perversité s’abat sur lui dans la haine de ses mœurs aveugles, et elle le précipite dans la plénitude de l’incroyance, elle le noie au point que la déchéance s’empare tout entière de lui, de lui qui n’a plus d’espoir de vie. L’homme qui suit la voie de la folie et qui déteste la Sagesse qui a tout créé, se condamne lui-même : il ignore la modération dans le mal, et il ne s’intéresse nullement à la vie future. Il ne veut même pas savoir s’il existe une autre vie, et il refuse d’analyser avec soin les causes de sa nature changeante. L’homme peut encore comprendre son enfance, son adolescence, sa jeunesse et sa maturité, mais il est incapable de saisir ce qu’il devient dans sa décrépitude, et les modalités de cette transformation. La raison lui montre qu’il a un commencement. Mais il est incapable de savoir, de comprendre comment il se fait que l’âme soit immortelle, que l’âme n’ait pas de terme.

Les commentaires sont fermés.