La définition de l’homophobie selon Alain Soral

Dans une vidéo postée mercredi sur Dailymotion et mise en avant sur le site de son association Égalité et Réconciliation, Alain Soral déclare :

“J’ai compris que, finalement, ce qu’on appelle aujourd’hui l’homophobie, c’est plus que le refus de se faire enculer, c’est le refus de laisser se faire enculer ses gosses dans la Villa Majorelle ou je ne sais où.”

Autres articles

64 Commentaires

  • citoyen libre , 19 Sep 2013 à 14:06 @ 14 h 06 min

    Bonjour, c’est quoi “pastaga” svp ?

  • citoyen libre , 19 Sep 2013 à 14:13 @ 14 h 13 min

    Parole de Jésus oui, mais surtout la norme de la Vie, Vie créée par Dieu.
    Changes-t-on le modèle de fleurs d’une plante ? Non!!!
    Donc la vie humaine ne peut-être changée par ces gens, car elle a été créée par Dieu.

  • Pascal Caen , 19 Sep 2013 à 14:56 @ 14 h 56 min

    On modifie les plantes depuis des siècles. Quant à la vie humaine, elle bénéficie heureusement de la médecine.

  • Pascal Caen , 19 Sep 2013 à 14:59 @ 14 h 59 min

    @ monhugo : chez Soral, d’habitude, alcool+caméra ça tombe plutôt sur les juifs. Ca change dis donc, homos-pédophiles… classe ! Demain les fonctionnaires? Des jeux de mots avec PTT? C’est ça un “philosophe” éclairé?

  • acacia , 19 Sep 2013 à 15:04 @ 15 h 04 min

    Cela veut dire un pastis, ce qui signifie aussi que cet abruti a l’air de dire que Soral est bourré.
    Que l’on aime ou pas, Soral a toujours apporté au débat intellectuel et politique, ce qui est rarement le cas de tous les politik-correkts et leur langue de bois.

  • garzouille , 19 Sep 2013 à 15:11 @ 15 h 11 min

    Pas besoin de se référer à Jésus pour être normal. Vous devriez lui fournir d’autres arguments car celui-là ne va pas beaucoup l’aider. Ou carrément le laisser trouver tout seul.

  • monhugo , 19 Sep 2013 à 15:11 @ 15 h 11 min

    La grossièreté (du “pipi/caca” puéril à la scatophilie verbale militante), comme l’insulte et/ou l’attaque ad hominem ne me séduisent pas du tout. Tout au contraire. Cela me paraît d’une pauvreté intellectuelle complète.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen