« Mariage » homo : Pierre Bergé choque les parlementaires

Selon Le Figaro, Pierre Bergé, fondateur du magazine homosexuel Têtu et actionnaire du Monde, a tenu des propos controversés lors de la manifestation en faveur du « mariage » homosexuel de dimanche dernier qui a moins rassemblée qu’espéré. Pierre Bergé a déclaré : « Moi, je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? ». Une phrase qui a, bien évidemment, suscité l’indignation d’un certain nombre de parlementaires. Les 133 députés et 78 sénateurs de l’Entente parlementaire pour la famille, se sont déclarés lundi « scandalisés » par ces propos. Dans un communiqué, ils estiment que de telles déclarations sont « inadmissibles et montrent bien l’état d’esprit des promoteurs de ce texte ainsi que la considération qu’ils ont de l’enfant et de la femme ».

D’autres réactions indignées ne se sont pas faites attendre. Sur Twitter, l’animateur Guillaume Durand a ironisé : « Ce soir sur M6, la nouvelle émission de Stéphane Plaza et Pierre Bergé : Utérus à louer”. Le député UMP Jean Léonnetti juge, quant à lui, “inquiétant” un tel état d’esprit. Côté Front national, c’est Julien Rochedy, directeur du FNJ, qui a réagi le premier et déclarant sur le réseau social : “Les propos de Pierre Bergé sont révélateurs et infects ! Non, une femme n’est pas qu’une usine !”

Le dérapage de Pierre Bergé n’est pas le seul dans une manifestation qui a été émaillée par de nombreuses provocations.

Articles liés

36Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Gomez Aguilar , 18 décembre 2012 @ 15 h 29 min

    Hallucinant de constater à quel point la remarque de Bergé (que j’approuve au fond – si ce n’est que je ne l’approuve pas à l’usage des couples homosexuels) est un point de vue tout simplement libéral par excellence, et qu’elle provoque ICI tous ces cris d’orfraie.

    Ce n’est pas la première fois que j’ai l’occasion de constater ce paradoxe troublant, qui veut que NdF soit supposé “LIBÉRAL-conservateur” et que l’essentiel des opinions qu’on y lit soient idéologiquement à l’extrême opposé de ce qu’est le libéralisme…

    Il va finir par y avoir une vraie tromperie sur la marchandise, à force… 🙂

  • marie-france , 18 décembre 2012 @ 16 h 13 min

    avant de prononcer cette phrase ce monsieur aurait du penser à sa mère!!!pour cet catégorie d”hommes” c’est spécial ils n’aiment pas les femmes ,et pour beaucoup ,ni les enfants ….

  • MCT , 18 décembre 2012 @ 16 h 16 min

    Moi aussi je pense qu’il faut le retrait pur et simple du projet.

  • brennou , 18 décembre 2012 @ 16 h 33 min

    Assez d’amalgame ! Lavie ne se vend pas, ne se loue pas. Le travail se rémunère, pas la vie ! L’économie est au service de la vie, pas l’inverse. Elle est d’un ordre supérieur à la matière et ne peut être traitée comme elle.
    Que ceux qui se sentent comme le produit de la location du ventre de leur mère, la regarde et viennent ensuite confirmer leurs propos !

  • Athanase Ducayla , 18 décembre 2012 @ 16 h 37 min

    Le “libéral” de NDF n’a rien à voir avec le libéralisme : c’est le libéral dans la vérité : la liberté au sens du transcendantal se convertissant en l’être, en la bonté, en la vérité, c’est à dire que nu être n’est LIBRE s’il n’est UN, aussi vrai que nul être n’est ÊTRE s’il n’est pas UN être. C’est la liberté apportée par le Christ.
    D’ailleurs, c’est là la liberté réelle, loin de la liberté imaginaire des Lumières, et qui devient le libéralisme. L’imagination est un caractère luciférien.

  • casa123 , 18 décembre 2012 @ 20 h 03 min

    Pour toutes les libertés vraiment ? que les socialistes lâchent déjà la basques aux entrepreneurs avant de venir nous gaver avec leurs âneries.

  • Robert , 18 décembre 2012 @ 21 h 16 min

    D’accord sur la critique du libéralisme vu par Gomez, Attali en est un des tenants les plus emblématiques. Moi, je ne suis pas du tout ni libéral ni d’accord avec les propos de Bergé.
    Quand à Rochedy, sa langue a du fourcher quand il a dit;
    “Non, une femme n’est pas qu’une usine ! ”
    Une femme n’est pas du tout une usine.

    Quand à Bergé, ce gus a des casseroles aux fesses que personne n’osera jamais sortir. l’argent et le pouvoir font-ils tout?
    En tout cas, il déteste les femmes, sauf quand les bourgeoises de la haute achètent les vêtements hors de prix de chez Yves Saint Laurent qui lui permettent après avoir financé l’association de défense du racisme SOS Racisme de financer le lobby gay.
    C’est pathologique et on n’y peux rien sinon le dénoncer.

Les commentaires sont clôturés.