Bergé nie être l’auteur du tweet haineux

En pleine affaire Méric, Pierre Bergé avait “tweeté” ce message : “L’immonde Barjot avait promis du sang, le voilà qui éclabousse la République et la démocratie. Cette #manifpourtous se rend elle compte ?” Devant la 17e chambre correctionnelle, le vieil homme d’affaires a nié être l’auteur du tweet. On savait que l’oligarchie fait écrire ses livres par des nègres (sous-payés, ils plagient parfois et forcent leurs commanditaires à assumer publiquement), serait-ce la même chose sur Twitter ?

Autres articles

14 Commentaires

  • eric-p , 18 décembre 2013 @ 23 h 34 min

    On n’est plus à un mensonge près avec Bergé…

  • mariedefrance , 19 décembre 2013 @ 8 h 04 min

    la mémoire lui fait défaut.
    Son âge doit y être pour qq chose.

  • gerard , 19 décembre 2013 @ 8 h 24 min

    Menteur ! Dégage toi aussi !

  • Philippe Aucazou , 19 décembre 2013 @ 9 h 07 min

    Bergé est à gerber…
    (oui, je sais, elle était facile)

  • Guy Marquais des Lambert , 19 décembre 2013 @ 9 h 45 min

    L’insulte est facile sur le tweet…. cependant , compte tenu des morphologies respectives, face à elle il en prendrait une qui le ramènerait à plus de courtoisie à défaut de politesse ( faut pas demander l’impossible non plus )

  • FIGAROCB , 19 décembre 2013 @ 10 h 14 min

    Avec ces gauchistes, mot d’ode : COURAGE FUYONS !

  • François DESVIGNES , 19 décembre 2013 @ 10 h 32 min

    Attendons le jugement : en plus de rire, on aura la preuve de leur collusion.

Les commentaires sont fermés.