Quatre évêques signent une lettre appelant les catholiques «à se retrouver le 24 mars prochain sur les Champs-Élysées»

Dans une lettre publiée en exclusivité par Famille Chrétienne, quatre évêques appellent les catholiques de leurs diocèses « à se retrouver le 24 mars prochain sur les Champs-Élysées pour faire entendre leur voix à ceux qui, jusque-là, refusent d’écouter ». Les signataires sont Mgr Jean-Pierre Cattenoz, archevêque d’Avignon, Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, Mgr Dominique Rey évêque de Fréjus-Toulon, et Mgr Raymond Centène, évêque de Vannes. Les évêques insistent notamment sur le fait que « de nombreuses paroisses se sont déjà adaptées pour ajuster les horaires des messes » pour « permettre au maximum de fidèles de se rendre à Paris ». Cette remarque souligne l’importance de l’opposition au « mariage » homosexuel pour les catholiques. En effet, dans la religion catholique, le dimanche des Rameaux est une fête qui prend toute son importance. Demander aux catholiques de se mobiliser contre un projet de loi ce jour-là, au lieu de vivre cette fête en famille, est donc un acte qui démontre la détermination des évêques et des catholiques à se faire entendre.

Ci-dessous la lettre publiée dans l’hebdomadaire catholique :

« Aujourd’hui, chrétiens et non-chrétiens se trouvent confrontés, dans notre pays, au projet de loi instaurant un “mariage homosexuel”. Celui-ci viendrait bouleverser profondément les fondements naturels qui structurent, avec un juste équilibre, les sociétés humaines, en privant de surcroît, les enfants du droit à être naturellement élevés par leur père et leur mère.

Un document de la Congrégation pour la doctrine de la foi, daté de 2003 et signé de la main du cardinal Ratzinger, appelait déjà les catholiques et les hommes de bonne volonté à s’opposer avec courage, à la légalisation du “mariage homosexuel”.

• L’opposition légitimement exprimée par les représentants des différentes religions auditionnés à l’Assemblée nationale a été ignorée.

• Mgr Vingt-Trois, président de la Conférence épiscopale française, a été scandaleusement attaqué pour sa juste prise de position.

• Le rassemblement de plus d’un million de personnes le 13 janvier dernier pour exprimer leur opposition à ce projet de loi a été indécemment méprisé.

• Enfin, les 700 000 pétitions envoyées au Conseil économique, social et environnemental n’ont même pas provoqué un débat au sein de cette assemblée.

En conséquence, face à la possible promulgation d’un tel projet de loi qui ne peut que nuire à l’harmonie sociale, nous appelons les catholiques de nos diocèses à se retrouver le 24 mars prochain sur les Champs-Élysées pour faire entendre leur voix à ceux qui, jusque-là, refusent d’écouter. Une foule immense est attendue.

Pour permettre au maximum de fidèles de se rendre à Paris, de nombreuses paroisses se sont déjà adaptées pour ajuster les horaires des messes de ce dimanche des Rameaux.

 

Notre montée vers Pâques de cette année prend un aspect bien particulier.

La providence nous guide et nous accompagne vers la lumière de la résurrection. »

 

Mgr Jean-Pierre Cattenoz, archevêque d’Avignon

Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron

Mgr Dominique Rey évêque de Fréjus et Toulon

Mgr Raymond Centène, évêque de Vannes

 

 

Articles liés

44Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Macc , 19 mars 2013 @ 17 h 50 min

    L’interdiction a été prononcé Lundi 18 Mars , on est le 19 Mars , de quand date cette interview , du 17 , du 16 mars , parce que vous ne le dites pas dans votre article !

  • Eric Martin , 19 mars 2013 @ 17 h 54 min

    Elle a été publiée le 19 sur le site de Famille Chrétienne et dans le n° daté du 19.

  • J.75 , 19 mars 2013 @ 18 h 22 min

    En effet: ce serait une bonne chose de rappeler ceux s’étant déjà exprimés sur le sujet!

  • Eliotness , 19 mars 2013 @ 18 h 23 min

    Non, Mgr Barbarin n’a pas été le seul a défiler , Mgr Aillet aussi à défilé dans son diocèse de Bayonne, et il a même été confronté à des hordes LGBT , criant des insanités à son encontre, ce qu’ils savent très bien faire….

  • Charles , 19 mars 2013 @ 18 h 31 min

    Les 4 eveques signataires sont encore très seuls sur 98 eveques.

    Nous attendons une signature de Mg Barbarin comme de Mg 23

    L’effet de seuil doit etre recherché cette semaine ,
    car c’est cet effet qui fait la différence.

    Il est du devoir des evéques de France de prendre position publiquement maintenant en appelant les catholiques a participer
    a cette manifestation dont le principal objet consiste a protéger
    le droit des tout petits comme des plus grands adoptables d’avoir
    un père et une mère.

    L’église Conciliaire de France est restée étrangement passive depuis 1974 sur l’absence d’une clause de sauvegarde
    dans la loi Veil.

    Ainsi,50% des avortements concernent des jeunes mères
    agées de 15 à 25 ans,se trouvant sous astreinte éducative
    rendant impossible la poursuite normale de leur grossesse.

    Sauf si l’eglise conciliaire avait osé demander l’insertion
    d’une clause de sauvegarde dans la loi Veil offrant alors une alternative pédagogique sous forme de lycées residentiels dédiés aux jeunes éleves et étudiantes enceintes ne souhaitant pas interrompre leur cycle d’études (secondaire ou supérieur).

    Les eveques de Fronce disposent de moyens logistiques (immeubles) importants légués par les générations catholiques antérieures qui peuvent constituer un embryon de réseau d’accueil pédagogique.

    Il est toujours possible d’agir,mais rien ne vient.
    Meme un seul lycée au niveau national serait deja un progrés,avec un site web dédié permettant a toutes les aumoneries de lycées catholiques d’etre en contact avec celles qui ont choisi les deux,continuer a faire grandir leur enfant en elles et continuer a construire leur formation pour accueillir leur enfant.

    les petites structures actuelles et marginales type mère de la miséricorde,SOS tout petits,Tom Pouce n’offrant pas de programme pedagogique permettant de ne pas perdre une année.

    L’Eglise Allemande a eu une autre position et a permis ainsi de réduire le nombre d’avortements des 15/25 a 40% du nombre des avortements 15/25 en France (base comparable en population).

  • marie-france , 19 mars 2013 @ 19 h 03 min

    ces évêques feraient bien aussi de se mobiliser contre les islamistes,mais il ne faut pas rêver!!

  • VdR , 19 mars 2013 @ 19 h 30 min

    Ce n’est pas parce que ces quatre évêques ont signé ce courrier, que les autres n’ont pas également lancé des actions, soutenu des initiatives, encouragé.
    Cessez de les mettre en opposition, beaucoup ont eu des attitudes courageuses et encourageantes. Faites donc le tour des sites des diocèses, des messes dites, des cars organisés, des courriers à leurs prêtres… Tout ne peut être recensé en un seul article sur un site internet !

Les commentaires sont clôturés.