Compétitivité : les Suisses passent aux 45 heures

Pour compenser la hausse du franc qui met à mal leur compétitivité, des entreprises suisses ont décidé d’augmenter la durée du temps de travail de leurs salariés sans hausse des salaires :

Autres articles

5 Commentaires

  • Trahi , 19 Mar 2015 à 13:13 @ 13 h 13 min

    Quand je VOIS les ouvriers FRANCAIS attendre à la minute prêt dans les vestiaires pour prendre leur poste de travail, je RIGOLE…………….Quand je vois les HEURES PERDUES à la machine à café, je PLEURE……………

  • Vlad Tepes , 19 Mar 2015 à 23:30 @ 23 h 30 min

    ….Sans compter le nombre d’arrêts de travail abusifs et même avec la bienveillance de médecins qui ont peur de perdre des clients .

  • Lorong , 20 Mar 2015 à 7:20 @ 7 h 20 min

    Augmentation du temps de travail sans augmentation de salaire. Faire faire du bénévolat à un salarié au profit de son employeur…c’est ça le progrès!

  • Trahi , 20 Mar 2015 à 8:25 @ 8 h 25 min

    Lorong, ne vous étonnez pas des résultats de notre pays avec votre réflexion!!Vous devriez vous intéressez à la rentabilité de VOTRE entreprise, qui est aussi le RESULTAT de votre SALAIRE!!Le progrès passe principalement par la connaissance des choses et pour vous, c’est encore l’irresponsabilité qui à l’air de dominer votre vision du travail…Les Suisses sont au stade supérieur et ils en ont les résultats sur leur bulletin de salaire..Les Francais quand à eux sont encore sous l’emprise de HAINE envers leurs responsables et leurs entreprises qu’ils concidèrent comme des banques!!!Toute une éducation à refaire…

  • Moi , 22 Mar 2015 à 12:31 @ 12 h 31 min

    Quelle blague, “la rentabilité de votre entreprise qui est le résultat de votre salaire” ?

    Un ouvrier payé au SMIC ne voit pas son salaire augmenté lorsque les bénéfices augmentent ; mais il devrait participer à l’effort lorsqu’elle est en difficulté ?

    “Les Francais quand à eux sont encore sous l’emprise de HAINE envers leurs responsables et leurs entreprises.”

    Allez arrête tes conneries ! Ce sont les patrons qui considèrent le bas peuple comme de la sous-merde ! Quand on voit qu’au sein de la même entreprise il y a souvent des écarts de salaire qui représentent jusqu’à 50x celui du plus petit salaire…

    Comparer le système suisse au système français est une aberration, les salariés suisses gagnent beaucoup mieux leur vie que les salariés français : les patrons donnent et reçoivent en échange !

    Et non je ne suis pas un employé et je gagne très bien ma vie.

    Toute une éducation à refaire… la votre certes ! Et comme dirait un ami des grands patrons “”La France tu l’aimes ou tu la quittes”…

Les commentaires sont fermés.