Un 5e évêque dissident au sein de la Tradition

Triste histoire que cette scission, au moins aussi triste que la scission de 1988…

Communiqué. “Ce 19 mars 2015, Mgr Richard Williamson a procédé à la consécration épiscopale de l’abbé Jean-Michel Faure, au monastère bénédictin Santa Cruz de Nova Friburgo (Brésil).

Mgr Williamson et l’abbé Faure ne sont plus membres de la Fraternité Saint-Pie X depuis respectivement 2012 et 2014, à cause des vives critiques qu’ils formulaient contre toute relation avec les autorités romaines, dénonçant ce qui était, selon eux, une trahison de l’œuvre deMgr Marcel Lefebvre.

La Fraternité Saint-Pie X déplore que cet esprit d’opposition aboutisse à cette consécration épiscopale. En 1988, Mgr Lefebvre avait clairement manifesté son intention de sacrer des évêques auxiliaires, sans juridiction, – en raison de l’état de nécessité dans lequel se trouvait la Fraternité Saint-Pie X et les fidèles catholiques -, dans le seul but de permettre à ces fidèles de recevoir les sacrements par le ministère des prêtres qui seraient ordonnés par ces évêques. Après avoir tenté l’impossible auprès du Saint-Siège, Mgr Lefebvre procéda aux sacres le 30 juin 1988, solennellement devant plusieurs milliers de prêtres et de fidèles, et quelques centaines de journalistes du monde entier. Tout montrait que cet acte, malgré l’absence d’autorisation de Rome, était posé publiquement pour le bien de l’Eglise et des âmes.

La Fraternité Saint-Pie X dénonce la consécration épiscopale de l’abbé Faure qui, malgré les affirmations du consécrateur et du consacré, ne s’apparente en rien aux sacres de 1988. En effet, toutes les déclarations de Mgr Williamson et de l’abbé Faure prouvent à l’envi qu’ils ne reconnaissent plus les autorités romaines, si ce n’est de façon purement rhétorique.

La Fraternité Saint-Pie X réaffirme que l’état actuel de nécessité dans l’Eglise légitime son apostolat de par le monde, sans la dispenser de reconnaître les autorités ecclésiastiques pour lesquelles ses prêtres prient à chaque messe. En s’opposant aux erreurs d’où qu’elles viennent, elle veut garder le dépôt de la Foi et la morale afin de les transmettre par la liturgie traditionnelle et la prédication, dans l’esprit missionnaire de son Fondateur : Credidimus caritati. (1 Jean 4,16)

Menzingen, le 19 mars 2015″

Mgr Williamson a fondé l’Union sacerdotale Marcel-Lefebvre qui rassemble une soixantaine de prêtres dans le monde animant une centaine de lieux de culte.

> Un entretien intéressant avec Mgr Williamson réalisé par le site Egalité et Réconciliation (vidéo).

Articles liés

18Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • champoiseau , 19 mars 2015 @ 20 h 40 min

    Je suis d’accord avec l’action de Mgr. Williamson qui a été bien injustement “éjecté” de la Fraternité. Un royaume divisé contre lui-même… etc”.

  • Diex Aïe , 19 mars 2015 @ 21 h 30 min

    VIVE MGR WILLIAMSON ! ! !

  • bernique , 19 mars 2015 @ 22 h 37 min

    Qui a divisé le royaume ?
    Mgr Fellay, lors de ses r

  • bernique , 19 mars 2015 @ 22 h 47 min

    Internet fait n’importe quoi, ce soir !

    Je reprends : qui a divisé le royaume par ses critiques outrancières ?

    Mgr Fellay n’a pas été oblige de reprendre sa signature dans ses rapports avec Rome, comme l’avait fait, à juste titre du reste, Mgr Lefebvre.
    Malgré ses témoignages de bonne volonté à l’appel du Saint Père, et alors que rien n’était encore signé, c’est Benoît XVI en personne qui lui a opposé une fin de non recevoir.
    Mgr Lefebvre avait bien prévenu que l’attitude de la FSSPX tenait de “l’équilibre sur le fil du rasoir”. Il semble que Mgr Williamson soit tombé du mauvais côté !

  • Goupille , 19 mars 2015 @ 23 h 13 min

    Et pourquoi est-il parti, Monseigneur Williamson ?
    Considère-t-il que “Diabolus in Roma” ?

    Encore une épine dans la couronne.

  • Charles , 20 mars 2015 @ 9 h 37 min

    Voyez le site virgo maria.

    Alors que je ne fais plus aucune confiance aux zelites du Vatican,
    je ne fais aucune confiance non plus au camarade Williamson.

    C’est un leurre subtil dont la mission est de capter des cathos de qualité.
    je sais tout devient compliqué. il y a des infiltrations partout.

    Il suffit de parcourir son cursus pour comprendre que Williamson est un leurre
    utilisé pour piéger les catholiques restés lucides sur les dérives de Vatican II.

    Lorsque B16 a décidé de donner un peu d’air aux catholiques “continuistes”
    en facilitant la pratique du recueillement grégorien et de la vraie communion,
    Williamson, supposé bénéficiaire, est sorti du bois pour proférer
    des insanités et des provocations, (justifications du nazisme etc)
    avec pour effet immédiat de décrédibiliser l’initiative de B16.

    http://www.virgo-maria.org/D-Mgr-Williamson-leurre/index_mgr_williamson_leurre.htm

  • brennou , 20 mars 2015 @ 9 h 59 min

    Mgr Williamson est effectivement sorti de la voix étroite suivie par Mgr Lefebvre, tombant quoiqu’il en dise dans le piège sédévacantiste et y entraînant bien des catholiques de bonne volonté à sa suite.
    De là à dire que c’était un loup caché dans la bergerie, c’est un pas qu’il ne faudrait franchir qu’avec la plus grande prudence. Sa témérité naturelle semble suffisante pour expliquer son geste qui décrédibilise, aux yeux des gogos, la FSSPX.

Les commentaires sont clôturés.