Loi sur le spectacle vivant : le Puy-du-Fou épargné

Loi sur le spectacle vivant : le Puy-du-Fou épargné

Chaque soir devant plus de 13 000 spectateurs, 2 500 personnes font vivre le spectacle sons et lumières du parc du Puy du Fou. Tous sont bénévoles, le credo du parc depuis 40 ans. La future loi sur le spectacle vivant, qui limitera à huit par an le nombre de bénévoles participant à un spectacle vivant, aurait donc pu porter un rude coup au Puy du Fou, dont le créateur Philippe de Villiers annonçait le 14 mars “la mort programmée”. Il sera finalement sauvé : la ministre de la Culture aurait fait savoir que le Puy du Fou ne serait pas concerné par le texte de loi. En effet, le spectacle est porté par une association et n’entre pas dans la catégorie “à but lucratif”. L’argument du droit social l’a donc emporté :

Autres articles

4 Commentaires

  • Droal , 19 Mar 2018 à 15:34 @ 15 h 34 min

    Du moment que le peuple français crève dans la libertitude, l’égalitude et la fraternitude, y a pas de mal à se payer – en € – une bonne lampée de francitude.

    C’est l’heure de dire à Dieu:

    https://www.youtube.com/watch?v=LewgtTJAb-M

  • hermeneias , 19 Mar 2018 à 23:51 @ 23 h 51 min

    Villiers est récompensé par Macron pour ses bons et déloyaux services ?

  • Janvier , 20 Mar 2018 à 9:00 @ 9 h 00 min

    Villiers est récompensé pour la Jeanne d’Arc d’Orleans ? Pour le dîner de l’année ?
    Ce devait être son premier et une injonction de casquer 900€.

  • a.picadestats , 20 Mar 2018 à 9:20 @ 9 h 20 min

    Philippe de Villiers prendra bien quelques jeunes clandestins mineurs pour les occuper!Mathilde sera là pour les accueillir…oui, réaction assez bête penseront certains et pourtant…

Les commentaires sont fermés.