Néo nazis, déserteurs, malades mentaux… La Belgique s’inquiète des profils qui rejoignent la légion ukrainienne

Néo nazis, déserteurs, malades mentaux… La Belgique s’inquiète des profils qui rejoignent la légion ukrainienne

Articles liés

2Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jejomau , 21 mars 2022 @ 8 h 42 min

    Un reportage du journal de 20h00 sur France 2 …. en 2014. “Secteur Droit” s’empare du pouvoir (c’est le bataillon Azov). Étrange, on parlait alors comme… Poutine !

    https://videopress.com/v/qiFD87rH

  • Rorbert Jordan , 21 mars 2022 @ 9 h 41 min

    Laissez donc ces nazis et autres malades mentaux rejoindre la Légion ukrainienne, Poutine va s’en occuper, déjà il en a liquidé quelques uns qui dormaient tranquillement dans leur centre de regroupement à la frontière polonaise. Ah si Macron pouvait les rejoindre !

Les commentaires sont clôturés.