Grande-Bretagne : The Brexit Party en forte hausse et en tête des intentions de vote aux élections européennes

Grande-Bretagne : The Brexit Party en forte hausse et en tête des intentions de vote aux élections européennes

Lu sur LCI.fr :

Le Parti du Brexit, mené par l’eurosceptique Nigel Farage, est donné favori au Royaume-Uni pour les élections européennes en principe prévues le 23 mai, selon un sondage publié mercredi.

Nigel Farage fait la course en tête. Selon un sondage, son parti eurosceptique en faveur du Brexit tient la corde avec 27 % des intentions de vote, devant les partis travailliste (22 %) et conservateur (15 %), selon le sondage de l’institut YouGov réalisé les 15 et 16 avril auprès de 1855 Britanniques.

Il y a une semaine, le parti de Nigel Farage, député européen, se situait pourtant à la troisième place, avec 15 %. Mais c’était avant le lancement de la campagne officielle du parti, vendredi à Coventry, dans le centre de l’Angleterre, a expliqué l’institut de sondage dans un communiqué. La formation politique a depuis bénéficié d’un “coup de projecteur”. Le parti se présente comme le sauveur du Brexit, capable de mener à bien le divorce entre le Royaume-Uni et l’Union européenne, alors que le gouvernement conservateur de Theresa May a demandé son report à deux reprises.

Autres articles

4 Commentaires

  • Boutté , 19 Avr 2019 à 15:24 @ 15 h 24 min

    Comment peut-il se faire que les tractations entre Europe et GB aient pu être confiées à une Premier Ministre clairement opposée à ce divorce? Ce peuple anglais nous étonnera toujours.

  • domtoulouse , 19 Avr 2019 à 16:45 @ 16 h 45 min

    Cet escroc s’est emprunté de démissionner de son parti ad hoc dès que le Brexit a été voté par les Anglais. Qu’est-ce qu’un eurosceptique ? C’est quelqu’un qui vit de l’euroscepticisme. ce qui suppose d’être membre de l’UE. Si le Brexit ne se fait pas, il y aura au moins quelqu’un qui ne perdra pas son job, qui le nourrit jour après jour : M. Nigel Farage.

  • louis , 19 Avr 2019 à 18:01 @ 18 h 01 min

    boutté : non c’est leur constitution qui est comme ça mais avec les européennes ça peut changer !

  • Colmar , 20 Avr 2019 à 2:32 @ 2 h 32 min

    De Gaulle ne voulait pas de la GB, dès 1963. Pompidou s’est empressé de le trahir en 1973 pour remercier les vermines centristes qui l’avaient aidé à être élu en mai 1969. Nous choisirons toujours le grand large au lieu du Continent! (Churchill) Que la GB dégage et vite!

Les commentaires sont fermés.