Les professions prioritaires ne se pressent pas pour être vaccinées

Les professions prioritaires ne se pressent pas pour être vaccinées

Depuis le 17 avril, les individus de plus de 55 ans de certaines professions, comme les policiers, les enseignants et les gardiens de prison sont devenus prioritaires pour la vaccination. Mais faute de communication et avec une crainte du vaccin AstraZeneca, la campagne ne tourne toujours pas à plein régime. Un centre de vaccination de Nice a décidé de fermer plus tôt ses portes faute de volontaires. La mobilisation est également mitigée en Île-de-France :

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *