Nicolas Sarkozy compare l’afflux de réfugiés à une grosse fuite d’eau

Nicolas Sarkozy, président du parti Les Républicains, a comparé ce jeudi l’afflux de migrants en Europe à une grosse fuite d’eau, et raillé la proposition de la Commission européenne de répartir les demandeurs d’asile entre les pays de l’Union. Dans “une maison, il y a une canalisation qui explose, elle se déverse dans la cuisine”, a expliqué l’ancien chef d’Etat. “Le réparateur arrive et dit, j’ai une solution: on va garder la moitié pour la cuisine, mettre un quart dans le salon, un quart dans la chambre des parents et si ça ne suffit pas il reste la chambre des enfants”, a-t-il ajouté :

Autres articles

37 Commentaires

  • baldag , 20 Juin 2015 à 10:56 @ 10 h 56 min

    Et alors? Ce genre de démonstration n’est pas dirigée contre les immigrés mais elle est employée pour IMAGER le système laxiste mis en place par l’Europe et suivi par notre distingué gouvernement. De mon temps, à l’école primaire, nous apprenions les problèmes d’arithmétique par ce genre de démonstration : connaissez-vous le problème de la baignoire qui se rempli alors que le robinet fuit???? Où est le mal, sinon dans la piètre tête des socialos qui décidément sont de plus en plus malsains! Après le Fouquets, la fuite? Et le Laurent des socialos? Tas d’hypocrites!!!!!

  • lepitt , 20 Juin 2015 à 11:14 @ 11 h 14 min

    Et alors, Où est le mal ? sinon que sarkozy leurre une fois de plus les Français, puisque comme tous ces prédécesseurs et comme son successeur, sarkozy est prisonnier volontaire de la politique européenne en matière d’immigration, et du traité de Schengen en particulier…

  • fleurdeFrance , 20 Juin 2015 à 12:27 @ 12 h 27 min

    Je n’ai pas souvenance que Sarkozy ait contenu le flot des réfugiés, il a fait comme Giscard et les autres qui ont suivi, ils les ont laissé entrer sans problème, brader notre nationalité, et leur ont accord des droits qui sont refusés aux Français.

  • maginet , 20 Juin 2015 à 14:37 @ 14 h 37 min

    faire moins de gosses mais personne n’en parle

  • penelope , 20 Juin 2015 à 15:45 @ 15 h 45 min

    j’ai lu et entendu à maintes reprises au sujet de l’immigration,dire qu’il fallait fermer les robinets où encore de faire un appel d’air en en recevant les premiers qui étaient arrivés,cela n’a pas été relevé,mais dit pas Sarkozy prend une toute autre ampleur,pourquoi?

  • borphi , 20 Juin 2015 à 16:20 @ 16 h 20 min

    Je ne désavoue que rarement l’humour , mais franchement là Sarkosy fait dans le caniveau !

    Aller faire de l’humour douteux sur un sujet dont il aurait pu tout autant en revendiquer sa responsabilité , c’est bien prendre les français pour des bulots !

    A commencer par les pignioufs de l’auditoire qui s’en trouvent le boyau de la rigolade au zénith.

  • Marino , 20 Juin 2015 à 16:44 @ 16 h 44 min

    Sondage. Régionales : le FN 1er dans le Nord-Pas-de-Calais/Picardie

    Le Front National (FN) emporterait l’élection régionale des 6 et 13 décembre 2015 dans la future région Nord-Pas-de-Calais/Picardie, selon un sondage Ifop commandé par Europe-Ecologie les Verts (EELV) et publié samedi dans La Voix du Nord.

    « Dans toutes les hypothèses, le FN arrive en tête, mais en léger repli par rapport aux départementales où ses scores atteignaient 35%« , indique La Voix du Nord.

    Le parti du FN pourrait être représenté par Marine Le Pen, récolterait entre 31% et 32%, selon quatre différentes hypothèses proposées aux sondés (union gauche et verts avec deux têtes de liste différents, union Front de Gauche-EELV, gauche dispersée). L’étude a été réalisée avec Marine Le Pen comme tête de liste Front National. La liste menée par Xavier Bertrand (Les Républicains et l’UDI) obtiendrait elle 28% dans les quatre scenarii.

    * La Voix du Nord

    * Moins de 20 % pour le PS :

    À gauche, le PS seul, emmené par Pierre de Saintignon, est loin derrière : à 18 % quand la gauche est dispersée, 17 % quand Front de gauche et EELV font alliance.

    En off un responsable du PS régional : « Si la gauche est à cinq points derrière Bertrand au premier tour, celui-ci va faire pression pour que nous nous retirions au nom du front républicain »

    * Réactions :

    – Bruno Bilde (FN), conseiller spécial de Marine Le Pen : « IFOP a presque toujours sous-estimé le FN. Nous ferions moins qu’aux départementales alors qu’on considère ici Marine Le Pen candidate ? »
    – Xavier Bertrand (LR) : « J’ai bien conscience d’être le challenger. Je suis en conquête. Ça me convient. Le résultat des régionales sera très serré. Il peut se jouer à quelques milliers de voix »

    – Pierre de Saintignon (PS) : « Un sondage n’est pas un résultat. Mais il ne fait que renforcer ma détermination d’être l’homme du rassemblement à gauche »

    – La chef de file d’Europe Écologie – Les Verts pour les régionales, Sandrine Rousseau, s’appuie sur ce sondage pour sauter à l’eau : « Je suis pour une union de la gauche, derrière ma candidature,elle offrirait aussi plus de chances de rallier le Front de gauche avec qui nous sommes proches»

    * Un compte twitter en faveur de la candidature de MLP a été ouvert par des militants de la métropole lilloise, si elle ne se présente pas

    Le FN fera appel à Philippe Emery, premier vice-président FN au conseil régional nordiste ou à Michel Guiniot, leader FN au conseil régional de Picardie.

Les commentaires sont fermés.