Bilan d’une jeune femme après une semaine passée seule à Bucarest, une des rares capitales européennes (presque) sans immigration

Bilan d’une jeune femme après une semaine passée seule à Bucarest, une des rares capitales européennes (presque) sans immigration

Articles liés

3Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Erilou18000 , 20 juin 2022 @ 15 h 13 min

    Bravo pour la vulgarité !

  • Dupin , 20 juin 2022 @ 15 h 15 min

    Une capitale comme en rêvent les Femmes Françaises de Souche, qui subissent les agressions verbales et parfois physiques, des Blacks et Bronzés Musulmans, dans les Espaces verts, les rues, les transports, les lieux publics !!! Pour retrouver cette liberté, il faudra préalablement procéder à la Grande Remigration des Racailles et leurs Smalas, Manu Militari, dans leurs Califats d’Origine !!!

  • Jacques , 22 juin 2022 @ 16 h 17 min

    Je vous invite en Pologne. C’est pareil. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.