Bac de français : Toute une classe de l’enseignement privé catholique discriminée par des correcteurs issus du public ?

Discrimination ? Le JT de 13h de TF1 de mercredi s’est intéressé au cas étonnant de cette classe de 1ère S du lycée privé Saint-Paul à la Ferté-Bernard, dans la Sarthe, dont tous les élèves, y compris les meilleurs, ont eu de très mauvaises notes (entre 4 et 8/20) au Bac de français. Des copies “pas toutes anonymes” (“On avait omis de leur dire de rabattre le cache sur leur prénom avant de [les] rendre”, témoigne un parent d’élève) corrigées par des professeurs de l’enseignement public.

L’Observatoire de la christianophobie a demandé mercredi des explications au rectorat de Nantes.

Autres articles

12 Commentaires

  • Aaron , 20 juillet 2012 @ 13 h 24 min

    Je me demande si la notation aurait été la même en cas de “consonnance étrangère du nom patronymique “….

  • TRIVIDIC , 20 juillet 2012 @ 19 h 58 min

    Cette histoire là sent le coup fourré à plein nez : les correcteurs étaient assurément des gauchistes pro-islamistes.

    On est mal barré car en France ces gauchistes sont au pouvoir partout : nous sommes entrés en dictature en 2012

  • Isidore , 20 juillet 2012 @ 22 h 03 min

    En plus c’est idiot ! Comment on va faire,maintenant, pour atteindre notre quota de 80 % de bacheliers ?

  • souvorov , 21 juillet 2012 @ 9 h 28 min

    Par la logique, les points perdus seront à rattraper l’an prochain.
    Heureusement que les mauvaises notes aux épreuves anticipées,
    le Français en particulier; ne sont pas éliminatoires.

  • Fikmonskov , 23 juillet 2012 @ 9 h 58 min

    “nous sommes entrés en dictature en 2012”

    Vous avez raison. D’ailleurs, NDF est censuré depuis… euh, depuis quand ? Ah, toujours pas…

    Bon, ben j’ai rien dit, alors. Et vous auriez dû en faire autant.

Les commentaires sont fermés.