Gesté : vers un tri sélectif des églises de France ?

C’est ce vers quoi on semble s’orienter lorsqu’on voit que la préfecture encourage les maires à détruire les églises selon leur bon vouloir (et au mépris de décisions de justice). Mais, selon le mot du préfet François Burdeyron, dans une lettre adressée à la SPPEF :

Il ne s’agit pas d’une démolition d’église. Le clocher, la crypte et le chœur ne seront pas détruits [c’est faux pour le chœur], ce sont les parties les plus emblématiques de ce bâtiment et seront conservés. La nef dont la démolition a été engagée sera reconstruite mais sous un format plus petit.

→ Article à découvrir sur Breizh journal

→ La lettre du préfet François Burdeyron est disponible à la lecture sur Nouvelles de France

Lire la dernière brochure informative de la mairie de Gesté (sur le site Patrimoine en blog)

Ceci n’est pas une démolition.

Précédents articles

 

Le projet de la mairie (source : article du Breizh Journal)

Autres articles

37 Commentaires

  • xrayzoulou , 19 Juil 2013 à 19:29 @ 19 h 29 min

    Ha bon ! ce n’est pas une démolition ? c’est quoi alors ? Notre société judéo-chrétienne est mise à mal par notre gouvernement anti chrétien, laïc …. et franc-maçonnique ! démolir la maison de Dieu est une sorte de crime. Pourvu qu’on n’y fasse pas une mosquée à la place ! parce qu’avec le normal + débile on peut s’attendre à tout (je ne parle pas de ses sbires aussi cons que lui).

  • theofrede , 19 Juil 2013 à 20:41 @ 20 h 41 min

    cette affaire de l’église de Gesté m’intrigue depuis le début; n’est-on pas en train de s’enliser dans un Clochemerle ?
    il est convenu dès le début qu’elle sera reconsruite; contrairement à ce que disent de nombreux commentateurs, on a toujours démoli des églises, parfois avec des motifs beaucoup plus futiles, pour en reconstruire d’autres; doit-on maudire le pape qui a fait démolir la basilique constantinienne du Vatican pour la remplacer par l’actuelle ?
    cette église de Gesté date du XIXième siècle, le pire du point de vue de l’architecture religieuse et n’a aucune particularité remarquable; si elle présente un danger quelconque, il semble normal de démolir la partie branlante pour la remplacer par un édifice en bon état

  • Goupille , 19 Juil 2013 à 21:12 @ 21 h 12 min

    Si vous preniez le temps de lire les dossiers avant de faire des hypothèses hasardeuses ?

    Où il appert que la nef était saine : un filet de protection, installé depuis des années et révélé lors de la démolition, n’avait recueilli que des fientes de pigeons et pas une pierre. Elle avait été restaurée dans les années 90.
    Il y avait juste un cerclage à faire sur une colonne du chœur et le remplacement de deux pierres de corniche.

    Quant à la “reconstruction”, il suffit d’avoir des yeux pour voir que ce projet est hideux : c’est un composite sans style, sans grâce, sans talent, la greffe improbable d’un clocher roman et d’un gymnase de chef-lieu de Canton, oblong, pour faire “genre”… Lequel ?
    C’est du grand n’importe quoi, sans respect de l’ancien, sans recherche d’intégration des registres, sans harmonie des volumes.

    Une merde, kôa, dont il serait par contre intéressant de savoir si le génial concepteur ne serait pas, par le plus grand des hasards, membre de la même Fraternelle que le maire de Gesté, ou que le préfet, ou le sous-préfet du cru, ou le responsable des monuments historiques. Allez donc connaître, en province, les ramifications de ces baronnies…
    Si Clochemerle il y a , c’est dans ce domaine qu’il faut aller le chercher, aggravé du je-m’en-foutisme ambiant doublé d’une réelle incompétence généralisée.

    Giscard, qui a sauvé les cœurs historiques de nos villes face à la modernitude débile pompidolienne, reviens : ils sont fous !
    Et nuls, désormais, EdNat oblige !

  • theofrede , 19 Juil 2013 à 23:58 @ 23 h 58 min

    je ne sais pas qui vous êtes, mais si vous êtes une admiratrice de l’art religieux du XIXième siècle, je pense que nous ne sommes pas faits pour nous entendre : je ne connais rien de plus laid que les églises de cette période
    vous m’accusez, sans la moindre preuve, de ne pas connaître le dossier; si vous saviez lire, vous auriez compris que je le connaissais, sinon je n’aurais pas parlé de Clochemerle, et je ne comprends toujours pas pourquoi tant de bruit pour un monument sans intérêt, sinon pour des chamailleries locales
    dans mon pays, toutes les églises de campagne sont romanes, et un projet de démolition ou d’aménagement me paraitrait, lui, digne d’attention, mais faire tout ce tapage pour une église du XIXième…
    par ailleurs, connaissez-vous la différence qu’il y a entre une loge, une obédience et une fraternelle? vos propos m’ont l’air d’être assez confus sur ce sujet

  • Charles , 20 Juil 2013 à 7:31 @ 7 h 31 min

    Bien vu Goupille.

    Le frère Theofrede n’est pas content de ce que vous ayez mis le pied
    sur la queue du chat Ultra-çonnique du département.

    Effectivement,nous avons là une fraternelle comprenant
    un maire ,un préfet et un architecte.

    Ils peuvent appartenir à des obédiences différentes et à des loges différentes
    au sein (ou non)d’une meme obédience,ils n’en demeurent pas moins frères
    qui se retrouvent pour faire avancer leur gnose antichrétienne.

    Il se trouve que TOUS les grands travaux réalisés sur les édifices
    gonciliaires e fronce sont controlés par les frères.

    Votre argument du 19 eme laid ne tient pas la route pour 3 raisons:

    1.La raison budgétaire:La fronce est en faillite et donc tout investissement
    doit aller aux projets prioritaires.
    Changer la nature d’un batiment religieux en bon état n’est pas une priorité.

    2.Le 19eme doit etre considéré dans sa dignité propre comme témoin
    de 3 générations qui constituent le chainon entre nous et le 18 eme.
    Ce 18eme qui jusque en 1793 avait su échapper à la tyrannie
    ultraçonnique qui est dominante depuis en fronce.

    3.Le nouveau batiment,conçu dans une forme ultraçonnique,
    enlèvera toute signification aux futures assemblées gonciliaires,
    devenues ,de facto,ultraçoniques sans le savoir (sauf des initiés).

    Les ultraçonniques,donc vous faites partie,n’ont de cesse d’insérer des “signes ” ultraçonniques dans les édifices religieux pour en prendre symboliquement le controle.

    Je ne vois pas ce que vous venez faire sur un blog de la résistance comme NDF.

  • Jérémie , 20 Juil 2013 à 9:42 @ 9 h 42 min

    “cette église de Gesté date du XIXième siècle, le pire du point de vue de l’architecture religieuse et n’a aucune particularité remarquable”
    Parce que vous croyez que les églises en béton du XXe siècle sont plus jolies ? En plus, beaucoup d’entre elles souffrent de problèmes d’acoustique.
    Vous oubliez, qu’à part les mosquées (loi de 1905 contournée habilement par les politiciens en quête de nouveaux électeurs), l’État et les collectivités territoriales n’ont pas le droit d’investir de l’argent public dans l’érection de bâtiments dédiés au culte.

  • theofrede , 20 Juil 2013 à 9:55 @ 9 h 55 min

    espèce de sodomite
    masturbez-vous en silence et n’encombrez pas ce site de vos élucubrations;
    manifestement, vous faîtes semblant de ne pas savoir ce qu’est une fraternelle : il serait surprenant que le maire d’un village appartienne à la même qu’un préfet et un sous-préfet
    c’est bien la première fois que j’entends dire que l’art du XIXième siècle n’est pas le degré zéro de l’art religieux, et de toute façon, il peut dificilement être considéré comme un élément du patrimoine artistique, encore moins du patrimoine historique
    si un bâtiment présente un danger, c’est une obligation pour la municipalité de parer à ce danger, et si cela a un coût important, c’est un sacrifice de la part de celle-ci
    vous ne m’enlèverai pas de l’idée que toute cette histoire est montée de toute
    pièce pour déboulonner le maire actuel de cette commune, peut-être justement parce qu’un franc-maçon ambitionne la place ; il faut quand même avoir le bras long pour faire autant de raffut
    au fait, à quelle obédience appartenez-vous ?

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France