Nouvelle naissance attendue chez le Duc et la Duchesse de Vendôme

Dans un entretien accordé au magazine Royals , le Duc et la Duchesse de Vendôme ont annoncé la prochaine naissance d’un enfant. Le couple, qui s’est marié en 2009, a déjà eu un garçon, le Prince Gaston, qui fêtera ses 2 ans le 19 novembre prochain.

Autres articles

9 Commentaires

  • SAINT MARTIN Louis , 19 Août 2011 à 9:46 @ 9 h 46 min

    Toujours les mêmes observations.
    Vous vous obstinez à donner de cette famille d’Orléans un statut royal qui n’est que poudre aux yeux et forfaiture avérée.
    Si le duc et la duchesse de Vendôme (d’où leur vient ce titre au fait ?) ont un fils, celui-ci ne peut être, à la rigueur, que comte ou marquis et certainement pas “prince” comme vous l’écrivez.
    Il serait temps à Nouvelles de France :
    – soit que vous vous informiez un peu mieux en droit monarchique français (et je me tiens à votre disposition pour vous éclairer puisque la signature de Daniel Hamiche, grand spécialiste en ces matières, semble avoir disparu de vos publications)
    – soit que vous nous déclariez honnêtement que vous “courez” pour la famille d’Orléans.

    A partir de quoi vos lecteurs pourraient se déterminer librement sans avoir l’impression d’être – là aussi – manipulés.
    Bien à vous.

  • Pierre de Bellerive , 19 Août 2011 à 10:06 @ 10 h 06 min

    Encore et toujours nous vous faisons la même réponse :
    Ces débats, s’ils ont un intérêt historique indéniable, ne rentrent pas dans les calculs des Nouvelles de France. Quoique nous écrivions sur les princes français, il y a toujours un camp ou un autre pour nous accuser d’être trop ceci ou pas assez cela.
    Par ailleurs, concernant le droit monarchique français ainsi que l’histoire du droit, je pense que nous sommes suffisamment éclairés pour nous prononcer sur ces sujets. Nous connaissons aussi bien les lois fondamentales du royaume que le traité d’Utrecht qui fait débat.
    Pas le peine de se demander pourquoi si peu de médias abordent la question monarchique. Les royalistes français savent parfaitement, et j’en suis navré pour eux, faire preuve d’un manque flagrant de diplomatie à leur égard.

  • Légionnaire Lapaloque , 19 Août 2011 à 13:24 @ 13 h 24 min

    Quelle que soit son origine, la France a besoin d’un roi.

  • Geneviève , 19 Août 2011 à 14:24 @ 14 h 24 min

    Peu importe si je passe pour une rabat-joie, cela m’est parfaitement égal mais ces infos font figure de mondanités sans aucun intérêt ! Laissez-cela à Gala, Point de Vue ! Tout ces princes sont pour moi que des personnes sans aucun intérêt si ce n’est pour des nostalgiques d’une royauté dépassée et qui ne règnera jamais !

  • Jean-Pierre , 20 Août 2011 à 13:26 @ 13 h 26 min

    Encore une fois, NDF essaie – involontairement ? – de semer la polémique ou de faire de la propagande orléaniste dissimulée : Jean d’Orléans n’est pas “Duc de Vendôme” et son fils Gaston d’Orléans n’est pas “Prince”. Ce sont là des titres d’opérette totalement fantaisistes. Ou alors NDF est orléaniste, ce qui est son droit le plus strict… mais celui d’être objectivement informé est aussi celui des lecteurs : donc il faut afficher la couleur ! ou bien être objectif est dire tout simplement “il y a une naissance dans la famille d’Orléans”.

    Selon les régles traditionnelles françaises de la succession monarchique, actuellement, Jean d’Orléans, fils cadet du Duc d’Orléans, arrive très exactement (voir sur wikipedia) 74ème ! Précédé par son frère aîné et son père.

    Les mêmes erreurs apporteront toujours les mêmes corrections…

  • Eric Martin , 20 Août 2011 à 13:30 @ 13 h 30 min

    NDF n’est ni “orléaniste” ni “légitimiste” mais “libéral-conservateur”.

  • olrik , 22 Août 2011 à 9:04 @ 9 h 04 min

    Bravo, Saint-Martin Louis !
    En aun cas la succession des Rois de France ne peut revenir à un successeur du Roi des Français, bourgeois et franc-maçon, fils de régicide.
    D’ailleurs que dire des règles de succession dans cette pseudo-“famille de France” : feu le Comte de Paris, après avoir donné sa fortune à sa femme de ménage, exclut de sa succession son fils et son petit-fils aîné. Nous sommes en pleine pantalonnade !

Les commentaires sont fermés.