Ferguson (Missouri) : la prière comme moyen d’action contre Big Brother

Le vice-président de Twitter, Jack Dorsey, n’a pas la pudeur des grands médias quand il s’agit de manifestations publiques de la religion chrétienne :

Articles liés

6Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • charles-de , 19 août 2014 @ 16 h 59 min

    Depuis le temps qu’on lui demande LA PAIX, j’ai peur que Dieu ne soit un peu sourdingue ! Ca doit être l’âge ?

  • Gisèle , 19 août 2014 @ 23 h 38 min

    Dieu a SON plan sur l’humanité .
    S’il n’intervient pas , c’ est qu’il pense que les hommes doivent prendre conscience de leur misère et qu’ils doivent trouver la solution en eux – mêmes et par eux – mêmes . Le libre arbitre concerne les actes et les solutions à leurs conséquences .

  • Charles MARTEL , 20 août 2014 @ 8 h 15 min

    Si vous n’êtes pas croyant, vous n’êtes pas pour autant obligé de blasphémer, même si pour vous ça fait branché par les temps qui courent ! Hurler avec les loups n’a jamais été une preuve d’intelligence ni d’indépendance d’esprit, encore moins de courage intellectuel, bien au contraire.

  • Fred80 , 20 août 2014 @ 9 h 17 min

    Je partage complètement votre avis, même si quelquefois vos é-cris sont des appels. Il faut prendre conscience du pourquoi de la Parole Divine. Nous devons apprendre a avoir & a développer notre confiance en lui & à travers lui. Le temps voire les temps ne sont que des marqueurs pour la Raison.

    Cela ne veut pas dire être comme des animaux qui “docilement” se dirigent vers l’abattoir, non, non. C’est une remise en question quotidienne par la prière, non pas comme moyen de secours pour des gens “perdus”, cela n’est pas “police secours” ou le 18 & les étrennes accompagnant le calendrier, non la prière est un lien, un acte d’engagement dans la foi, la dans la CONFIANCE en Dieu. Oui apprendre à avoir confiance dans l’Au-delà que nous portons tous en nous. C’est une situation angoissante sans nul doute car notre point de vue est plutôt obtus. Le christianisme offre la possibilité de l’ecarté autant qu’il nous plaira.
    Pour certains je passe pour un taré maçon truc & autres délires. Chacun son chemin, son parcours. Oui je suis ulcéré de ce qui se passe en ce monde. Pourquoi y a t’il ce phénomène d’engluage des pensées, des actions sur lesquelles nous tous, nous posons les mots: lache, corrompu, catho, bobo, fou de Dieu, sionisme, islamisme, cupidité, etc etc…
    Je ne pense pas que le capitalisme financier puisse dans l’absolu se survivre à lui-même. Croire que sur terre il puisse y avoir quelques privilégiés possédant toutes les richesses du monde en rendant la très grande partie de ce que l’on nomme l’humanité en état de zombies soit, bien qu’envisageable, non réalisable. C’est plutôt contre productif si l’on prend un peu de hauteur de vue. La Création intègre la vie sur terre comme une forme de chrysalide pour aboutir à une autre forme de vie envisageable justement si l’on a Confiance.
    Je ne parle pas de ces “autres” fous de Dieu, coupeur de têtes qui idem stérilisent d’une autre façon le processus de la Vie.
    Oui je pense que Dieu autorise d’une certaine façon ce chaos pour que nous puissions avec notre “prise de conscience”, notre esprit nous confronter avec nos propres démons, les identifier pour mieux les maîtriser & d’une certaine façon les vaincre.
    Sur cette terre je crois qu’il ne faut pas juger, mais comprendre, pour accroître notre “prise de conscience” & developer notre CONFIANCE.
    Comprenne qui voudra, mais pas d’insulte ça ne sert à rien & ça aveugle plus que cela n’éclaire.

    Bonne journée

  • montecristo , 20 août 2014 @ 10 h 23 min

    On croirait entendre des islamistes !

    Dire que “Dieu est sourdingue”… maintenant … c’est une insulte !

    Et pourquoi ne serait ce pas plutôt un cri de détresse ?

    J’ai l’impression que, sous la pensée islamiste, vous avez oublié de penser comme dans votre jeunesse où les expressions avaient un autre sens.

    En attendant … les chrétiens d’Orient se font massacrer ! ! !

Les commentaires sont clôturés.