L’Etat islamique disposerait de 50 000 combattants rien qu’en Syrie (dont 6 000 recrues en juillet) !

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, plus de 50 000 combattants tiennent les armes pour l’Etat islamique, rien qu’en Syrie. En comparaison, l’armée de terre française compte 93 000 militaires. L’armée irakienne dans son ensemble dénombre 600 000 hommes, l’armée syrienne près de 500 000.

Rien qu’au mois de juillet, 6 000 nouveaux djihadistes ont été recrutés, rapporte mardi l’Observatoire syrien des droits de l’homme qui précise que ce chiffre ne concerne que la Syrie.

Le mois dernier, lors de la prise de la ville de Mossoul en Irak, l’Etat islamique a mis la main sur un butin de près de 650 millions d’euros. L’organisation islamiste est ainsi à la tête d’une fortune lui permettant de payer 60 000 combattants pendant un an.

Autres articles

11 Commentaires

  • J_75 , 19 Août 2014 à 22:26 @ 22 h 26 min

    Avec les 27% de sympathisants d’ISIS/EIIL en France chez les moins de 25 ans, je crains qu’il y ait un gisement de combattants encore plus important qu’on ne pouvait le craindre ici en France…

  • xrayzoulou , 19 Août 2014 à 22:58 @ 22 h 58 min

    Je pense que tu as raison et cela m’inquiète beaucoup.

  • Monsieur T , 20 Août 2014 à 1:40 @ 1 h 40 min

    Enfin des chiffres vraisemblables. Ce n’est pas avec 3000 combattants qu’ils peuvent tenir les villes et lancer de grosses offensives en permanence d’autant que leurs pertes se chiffrent en milliers de combattants chaque mois. Ce conflit risque d’être interminable comme dans les zones tribales pakistanaises…. et même en prenant part à un engagement de type rouleau compresseur comme la bataille de Berlin il faudra procéder à une “dé-coranisation” complète des esprits au risque de voir nos descendants faire face à la même menace, cela reste une solution locale et donc temporaire sans compter qu’il risque d’y avoir des attentats islamistes en représailles un peu partout dans le monde conduisant à une plus que probable reconstitution de l’état islamique dans d’autres centres (la Libye par exemple).
    Après il reste la solution préconisée par Flaubert : s’emparer de la pierre noire et souiller la tombe du “prophète” pour démoraliser le fanatisme. Le problème c’est que le wahhabisme peut très bien sacrifier ces deux éléments sans faiblir…
    La solution contre un islam armé de plus en plus fort est très très compliquée à trouver et le temps presse.

  • mariedefrance , 20 Août 2014 à 3:59 @ 3 h 59 min

    Nous sommes gangrénés et çà, ce n’est pas compté !
    En France, nous aurions 3000 djihadistes dormants.

    Pauvre France….
    Pauvre Europe…..

    Il s’agirait pour nous de faire un audit de nos capacités à NOUS défendre.

  • Guy Marquais des Lambert , 20 Août 2014 à 8:17 @ 8 h 17 min

    Marie,nous n’en prenons pas le chemin. Le budget de la défense est rogné d’années en années…. sauf les crédits pour l’arme atomique qui sont privilégiés.
    Hors la situation actuelle demanderait qu’on privilégie les forces armées au sol plutôt que l’arme atomique dont un éventuel emploi est totalement écarté quelle que soit la situation internationale.
    Croyez vous que cet emploi inutile de crédits est décidé par hasard ?

  • Guy Marquais des Lambert , 20 Août 2014 à 8:19 @ 8 h 19 min

    pardon….” soit”

  • champar , 20 Août 2014 à 11:48 @ 11 h 48 min

    L’arme nucléaire française sera peut-être nécessaire lorsque la France voudra reprendre son indépendance et dissuader nos “amis” de vouloir nous en empêcher avec intimidation (pardon pour nous remettre dans le droit chemin si l’on traduit en novlangue).
    Ce qui ne veut pas dire qu’il faut abandonner une armée conventionnelle efficace.

Les commentaires sont fermés.