VIDÉO | La chanteuse GiedRé traite les enfants de “mongoliens” et les invite à “dire merde à (leur) sens chrétien” ainsi qu’à devenir “PD”

Le site Droite.tv rapporte que l’enregistrement a eu lieu le jeudi 4 avril 2013 dans les locaux de la radio SUN, une radio locale subventionnée par la ville de Nantes.

A défaut de talent, la pseudo-artiste semble n’avoir que la provocation pour faire parler d’elle :

Articles liés

24Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • sergio , 19 septembre 2014 @ 9 h 26 min

    Absolument NULLISSIME !…….Cette môme n’ a aucun talent , à force de ” carla-bruniser ” à la sauce LGBT ….

  • Pitch , 19 septembre 2014 @ 9 h 33 min

    Le titre de la 3e vidéo (pisser debout) laisse augurer des talents poétiques de la donzelle…

    Avec ce genre d’objectif, nul doute qu’elle finira par se faire dessus.

  • V_Parlier , 19 septembre 2014 @ 9 h 51 min

    On croit toujours que çà va se calmer, ces délires, mais non. Ca continue.

  • rien , 19 septembre 2014 @ 10 h 25 min

    Je sais de source sûre qu’elle vote FN !

  • Alainpsy , 19 septembre 2014 @ 10 h 54 min

    Suite à la 3e vidéo que je n’ai pas eu le courage de regarder jusqu’au but, je propose à cette grande “artiste” chanteuse à texte, quelques prochains titres:
    -Déféquer couché
    -Cracher sur la famille
    -Vomir sur moi
    -Transpirer assis
    -Puer tout le temps
    -Suinter de partout
    Voilà, on pourrait en trouver d’autres pour faire un “album”. Ceci étant on peut aussi se jeter dans une fosse à purin et dire que c’est de l’art. Ce qui est le plus surprenant ici, à mon sens, ça n’est pas la banalisation de la vulgarité extrême, nous sommes dans une époque nihiliste où le “sans limite” est la règle, que cette jeune femme applique très bien en se vautrant, avec un plaisir non dissimulé, dans ses matières fécales. Ce qui me surprend davantage disais-je, c’est cette absence de pudeur devant des textes aussi navrants. En effet, nous avons eu, pour se limiter au domaine de la chanson, des artistes-écrivains éblouissants (je pense à des textes de Barbara, Ferré, Brassens et beaucoup d’autres…), et là, la première impression devrait être un sentiment de totale régression, de honte, de médiocrité repoussante….mais non, l’époque est à la revendication de sa merde, pardon mais il faut appeler les choses par leur nom. On exhibe ses matières fécales et on est fier de sa médiocrité revendiquée comme du talent, une époque de totale régression infantile, pas de pudeur, pas de limite, et c’est ainsi que les femen urinent dans une église en toute légalité, et c’est ainsi que cette chanteuse urine ses paroles en toute fierté.

  • jejomau , 19 septembre 2014 @ 11 h 05 min

    pariez qu’elle aussi se couche comme Messaline devant le Politiquement correct …… en finissant comme Lady Gaga en shopping à Istanbul :

    http://images.lpcdn.ca/641×427/201409/18/906986-tete-recouverte-foulard-islamique-bariole.jpg

  • Goupille , 19 septembre 2014 @ 13 h 54 min

    “Quand j’entends le mot culture, je sors mon Mauser.”
    Von Schirach.

    Il était NaZi ? Ah bon ?
    Ah bon, persiste et signe.

    C’est cela, la culture socialo.
    Espérons juste pour la santé mentale de la donzelle que c’est du second degré…

Les commentaires sont clôturés.