En colère contre l’État, il n’assistera pas à l’hommage national aux Invalides

En colère contre l’État, il n’assistera pas à l’hommage national aux Invalides

Le 14 juillet dernier, Éric Maman, 56 ans, a perdu sa mère Raymonde, fauchée par le camion sur la promenade des Anglais. Depuis, le gérant d’un restaurant s’est réfugié dans le travail. Ce lundi, il ne participera pas à l’hommage national aux 238 victimes du terrorisme en France depuis l’hôtel des Invalides à Paris. Pour ce rapatrié d’Algérie française, les hommages qui se succèdent ne sont pas bon un signe. En colère contre l’État, il juge le dispositif de lutte contre le terrorisme lui d’être suffisant et se demande s’il ne va pas être de nouveau forcé de partir :

Autres articles

3 Commentaires

  • jpc , 19 Sep 2016 à 8:25 @ 8 h 25 min

    L’indécence de ce chef d’état est sans limite!

  • Marcus , 19 Sep 2016 à 13:05 @ 13 h 05 min

    Quelques français, pas beaucoup malheureusement par rapport au nombre total, ont encore une paire de c… entre les jambes, et ils ont donc le courage de leurs opinions…
    Bravo !

  • Fabienne C , 20 Sep 2016 à 10:20 @ 10 h 20 min

    Ce monsieur a bien raison et ils devraient être plus nombreux à faire de même. Personnellement j’ai déjà dit que s’il arrivait quelque chose à un membre de ma famille, je n’accepterai aucun hommage, aucune poignée de mains de qui que ce soit de ce gouvernement : ils ont le sang de nos enfants sur les mains, autant embrasser les assassins. D’ailleurs, il serait bon de faire une enquête pour savoir combien de familles se sont rendues à cet hommage qui n’est qu’un coup médiatique de plus….

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France