Le gender, un nouvel ordre mondial

Marguerite A. Peeters est la directrice de l’Institute for Intercultural Dialogue Dynamics à Bruxelles. Professeur à l’Université pontificale Urbaniana, elle a publié environ 290 rapports détaillés sur les évolutions de la gouvernance mondiale. Auteur de La mondialisation de la révolution culturelle occidentale : concepts-clefs, mécanismes opérationnels (Bruxelles, 2006), elle s’est intéressée, à ce titre, aux questions de gender. Marguerite A. Peeters a participé au colloque organisé sur la théorie du gender par l’Observatoire sociopolitique du diocèse de Fréjus-Toulon en septembre. Il est possible de visionner la vidéo de son intervention ici.

Autres articles

1 Commentaire

  • PELLERIN , 30 novembre 2011 @ 23 h 53 min

    Il y a peut être des histoires où des chats se prennent pour des chiens mais ils restent des chats. L’homme est il supérieur aux animaux pour se prévaloir du choix de ce qu’il est ? Ne parlons nous pas ici simplement de déviances qu’il ne faudrait absolument pas encourager? « Je pense en femme donc je suis femme? ».
    La valeur des choses ne vient pas de ce que l’on en fait, elle vient de ce qu’elles sont.

Les commentaires sont fermés.