La décapitation de Conflans-Sainte-Honorine n’est pas le premier cas de terrorisme islamique tchétchène en France

La décapitation de Conflans-Sainte-Honorine n’est pas le premier cas de terrorisme islamique tchétchène en France

Les merdias avaient tenté de nous faire croire que l’assassin s’appelait Vladimir alors qu’il s’agissait de Souleymane :

Articles liés

1Commentaire

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Paule C , 20 octobre 2020 @ 13 h 18 min

    La nationalité de ces assassins n’a pas d’importance, par plus pour eux que pour nous : ils sont membres de l’oumma, la communauté des croyants musulmans. C’est seulement cette appartenance qui importe, et qui est la cause des meurtres de non- musulmans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *