Des députés socialistes veulent dissoudre Civitas (+addendum)

Après des heurts provoqués par des activistes d’extrême-gauche accompagnés de Caroline Fourest (qui a annoncé ce matin avoir déposé une plainte) aux abords de la manifestation contre le « mariage » homosexuel organisée dimanche par l’Institut Civitas, des élus socialistes demandent la dissolution du lobby catholique. Selon Europe 1, six députés socialistes, à savoir Patrick Mennucci, Yann Galut, Jérôme Guedj, Sébastien Denaja, Nicolas Bays et Anne-Yvonne Le Dain, ont écrit hier au ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, pour réclamer la « dissolution immédiate » de l’Institut Civitas. Les parlementaires socialistes dénoncent « des slogans particulièrement déplacés contre l’homofolie » et une « déferlante de haine », qui se serait déversée, « lorsque des contre-manifestants pacifiques ont abordé le cortège ».

La contre-manifestation n’était évidemment pas pacifique, comme le montrent ces images.

Addendum 15h30 : dans un communiqué, le député-maire Jacques Bompard (qui a participé, avec son épouse, maire de Bollène, à la “Manif pour tous” de Paris samedi et à la marche de l’Institut Civitas dimanche) “condamne l’attaque perpétrée par des militantes d’extrême-gauche appartenant à un groupuscule activiste”. “Contrairement à ce qu’affirme Mme Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, les provocations et les appels à la haine émanaient bien des agresseurs et non des manifestants”, affirme-t-il. Jacques Bompard “rappelle son attachement à la liberté d’expression et à la liberté de manifester et regrette les propos de Mme Vallaud-Belkacem lorsqu’elle évoque l’interdiction éventuelle des futures manifestations”.

Articles liés

29Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Barth , 19 novembre 2012 @ 13 h 01 min

    Les parlementaires socialistes dénoncent « des slogans particulièrement déplacés contre l’homofolie »

    Ces gens-là sont dingues !

    Oui, je pèse mes mot, et je vous le dis en face messieurs Patrick Mennucci, Yann Galut, Jérôme Guedj, Sébastien Denaja, Nicolas Bays et Anne-Yvonne Le Dain, vous êtes FOUS, vous êtes dingues, vous êtes déments !

    Vous êtes pour le droit au blasphème. Selon vous, la liberté d’expression va jusqu’au droit d’injurier Dieu lui-même — mais en même temps, vous voulez faire dissoudre un mouvement à cause de slogans anti-homos ! ! !

    Bref, pour vous, l’homosexualité est une réalité sacrée. On a le droit d’injurier Dieu, mais on n’a pas le droit de dire du mal de l’homosexualité !!!

    Si ce n’est pas de la folie, qu’est-ce donc ?

  • Michel , 19 novembre 2012 @ 13 h 47 min

    Si une “déferlante de haine” peut justifier une interdiction, le PS devrait être dissous après les “déferlantes de haine ” contre Sarkozy pendant 5 ans !

  • Robert , 19 novembre 2012 @ 13 h 52 min

    Les méthodes totalitaires de ces militantes de gauche révèlent bien la nature profonde de leurs idées.
    Les militants homosexuels sont bien dignes de tels amis.
    J’attends que Civitas dépose une plainte pour plusieurs motifs et tienne la poursuite.

  • Jimmi , 19 novembre 2012 @ 14 h 05 min

    A l’attention de ces socialistes attardés :*
    d’ou venaient ces filles a moitié nues , parlant anglais et se ruant sur le cortège de Civitas ?
    qui les a fait venir , qui les a hébergées , qui les a payées sur ce coup là ?
    Leurs slogans étaient pour la moins obscènes et a la limite de l’attentat a la pudeur !

    Je ne serais pas surpris que ce soit le fait de ces socialistes qui demandent la dissolution de Civitras .

    Femen : retour a Moscou !!!!

  • Gérard , 19 novembre 2012 @ 15 h 00 min

    Les députés sont censés représenter le peuple ! Pour ceux là, il doit y avoir erreur de casting ! La réponse serait de demander leur démission …

  • Mizette , 19 novembre 2012 @ 16 h 22 min

    C’est une chose certains, Civitas gêne car c’est un des rares courants qui nous représente, nous, pauvres chrétiens, pas très républicains.
    Comment faire pour aider ?

  • Christiane Lapotre , 19 novembre 2012 @ 17 h 23 min

    Léon Daudet avait bien raison, lui qui disait :’ La République est un régime de trahisons, de vols et d’assassinats.” Que madame Belkacem aille exercer ses talents de dictateur dans son pays le Maroc, on verra de quelle façon elle sera accueillie. Elle n’a rien à faire chez nous.

Les commentaires sont clôturés.