Le père qui s’en est pris à un lycéen gauchiste bloquant le lycée Montaigne placé en garde à vue

Selon Le Figaro, le père de famille qui a frappé un lycéen extrême-gauchiste avec un extincteur vendredi dernier devant le lycée Montaigne à Paris a été placé en garde à vue mardi en début d’après-midi. Bien que le lycéen blessé et sa mère n’aient pas porté plainte, le ministère public a lancé des poursuites de sa propre initiative, sur la foi de la vidéo de l’agression. Touché derrière l’oreille, l’élève scolarisé en première S dans un lycée voisin souffre d’une fracture du rocher (un os temporal), et a reçu trois points de suture.

Autres articles

15 Commentaires

  • Marc , 19 Nov 2014 à 12:49 @ 12 h 49 min

    Par contre , les actes ultra violents commis par le “lycéen” eux , ne sont pas pris en compte ….La bonne justice socialo collabo quoi !

  • Luc , 19 Nov 2014 à 13:21 @ 13 h 21 min

    Pétition de soutien au père de famille ? Tout à fait d’accord !

  • scot , 19 Nov 2014 à 13:40 @ 13 h 40 min

    Bon les pétitions ça suffit ….vous allez faire rigoler les gauchistes de Notre Dame de la lande et du barrage de siens , eux ils n’ont rien à foutre des pétitions , ils cassent et après on leur dit OK !

  • Diex Aïe ! , 19 Nov 2014 à 14:42 @ 14 h 42 min

    tout à fait d’accord!

  • Paule C , 19 Nov 2014 à 16:07 @ 16 h 07 min

    On signe où ?

  • charles- , 19 Nov 2014 à 16:16 @ 16 h 16 min

    Je l’avais écrit avant- hier : il va sûrement être poursuivi pour recel de l’extincteur volé par ce gamin !

  • le lecteur , 19 Nov 2014 à 16:17 @ 16 h 17 min

    Le trou du cul de lycéen ne l’avait pourtant pas immérité son coup d’extincteur. Je trouve injuste la GAV pour le père qui a fait le travail d’un CRS.

    C’est toujours pareil, ceux qui agissent légitimement et avec virilité se font poursuivre en justice, tandis que les vrais fauteurs de troubles eux, n’ont jamais rien ou presque. Fuck la république.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France