VIDÉO | La question au gouvernement de Jacques Bompard sur l’euthanasie

“Ma question s’adresse à Madame la ministre de la Santé.

Les représentants de la Nation n’ont pas été missionné pour travailler à un nouveau modèle d’humanité. J’en sais qui rêvent pourtant d’un nouvel être humain : fabricable à sa naissance, malléable dans son identité sexuelle au cours de sa vie, puis bientôt des-humanisable au moment de sa vieillesse.

Je veux dire ici que ce rêve ne fait pas que tendre la société française, il la dissout. Après l’avortement de masse, la banalisation du divorce et la dénaturation du mariage François Hollande annonce désormais vouloir réformer la fin de vie. Comme si une location élyséenne, désormais illégitime, donnait le droit de décider du terme de la vie.
Après des mois de promotion outrancière du suicide collectif qu’est la légalisation de l’euthanasie, d’ailleurs défendue par les mêmes associations qui avaient divisé la société française en lui imposant le pseudo mariage homosexuel, nous voilà devant l’achèvement de votre logique. Vous allez dans quelques mois maquiller l’euthanasie derrière une prescription médicamenteuse qu’un patient pourra prendre afin de se donner la mort. Ce n’est pas moi qui le dit, mais votre officine Terra Nova. En un mot, vous aller légaliser le suicide en laissant une société morcelée s’alléger des anciens.

Madame le ministre, le peuple de France recherche l’harmonie, que l’euthanasie brisera tout autant que l’acharnement thérapeutique. Je vous demande instamment de renoncer à ce nouveau germe de chaos national et éthique.

Je demande très officiellement que vous nous précisiezsi vous comptez inclure la détresse psychologique dans les motifs d’euthanasie en laissant ainsi la porte ouverte aux dérives insupportables qui ont lieu en Belgique et aux Pays Bas.”

Articles liés

17Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • eric-p , 19 novembre 2014 @ 15 h 59 min

    Marisol Touraine nous a fait un grand Nº de langue de bois digne des meilleurs représentants
    de l’URSS !

    Notez le mépris affiché par M. Touraine & NVB durant l’intervention très digne de Jacques Bompard. Ça en dit long…

    *L’intervention de M.Touraine ne répond absolument pas aux dérives auxquelles on assiste en Belgique et Hollande.

    *Elle ne répond pas non plus à la question d’inclure dans la loi la notion
    (scandaleuse évidemment ) de détresse psychologique pour “bénéficier” de l’euthanasie.

  • borphi , 19 novembre 2014 @ 17 h 06 min

    Prendre à partie ,par sondage interposé, la volonté des citoyens sur cette question de la fin de vie est en l’occurrence dépourvu d’empathie élémentaire.

    Chacun sait l’appréhension de tous face à notre propre mort , c’est un sujet extrêmement personnel qui doit néanmoins être abordé par le législateur.

    Et en l’occurrence , merci à Monsieur Léonetti pour son travail législatif antérieur qui en son temps a fait l’unanimité des législateurs.

    La volonté du gouvernement actuel de remettre une loi sensible sur le métier alors que les Français ont été lourdement éprouvés sociétalement par la loi Taubira est inconséquent.

    La mise en place des soins palliatifs a démontré les bienfaits de cette approche aux personnes en fin de vie en les aidant d’une part à supporter leurs souffrances et en apaisant leur perspective dernière en ce monde.

    Je regrette Madame Touraine mais la volonté des Français sur ce sujet résulte de l’insuffisance de mise en place de ces soins palliatifs.

    Oui , les médecins se doivent de soigner et non de tuer !

    Encore un fondamental à préserver Madame Touraine.

  • DN , 19 novembre 2014 @ 17 h 13 min

    Le BB blanc gêne, on préfère en (importer) adopter des colorés, quitte à avorter les nôtres.
    Les viellards blancs (par définition réacs) coûtent cher, on préfère les éliminer quitte à payer en Algérie des centenaires fantômes.
    Douce France, cher pays de mon enfance, bercé de tendre insouciance, tu es resté dans mon coeur…

  • pas dupe , 19 novembre 2014 @ 17 h 18 min

    Tout à fait. Je l’ai également relevé. On leur donnerait des claques. Un gamin effronté recevrait une gifle, alors un ministre un coup de pied… !!! Ah non, c’est vrai, la gifle est devenue interdite !!!

  • Babouchka , 19 novembre 2014 @ 18 h 28 min

    Relire encore et encore le serment d’Hippocrate……rédige
    au IV siècle avant JC, principe de base de la déontologie médicale…

    Des siècles de sagesse balayés, par qui?
    Et pour donner quoi : le droit de tuer!

    Soigner, accompagner sans obstination, la loi Leonetti est pleine de sagesse.

  • eric-p , 19 novembre 2014 @ 19 h 15 min

    Je ne remercie pas Leonetti qui, au lieu de dissuader les fanatiques de l’ADMD,
    n’a en réalité réussi qu’à attiser leur fanatisme.

    Accessoirement, la loi Leonetti est déjà une forme d’euthanasie pour les personnes dans l’incapacité de se défendre (Affaire Vincent Lambert).

    Si vous voulez, je vous laisse le soin de demander aux parents de Jules Bianchi qu’on arrête les soins pour leur fils, hein !
    Vous verrez bien ce qu’ils vous diront…
    (idem d’ailleurs dans l’affaire Schumacher pour ne parler que des cas les plus médiatisés)

  • eric-p , 19 novembre 2014 @ 19 h 28 min

    Ce n’est qu’une nouvelle étape d’un régime néo-nazis qui ne dit pas son nom
    (en fait si : La moitié !)
    et qui ne s’arrêtera pas là. Vous pouvez en être sûr.

    N’oubliez pas que le PS envoie des soldats en Afrique ou en Irak pour des intentions plutôt floues et que certains de nos soldats y perdent la vie.

    Le 11 novembre dernier, le mollusque s’est même livré à une parodie de commémoration en déclarant ces soldats “morts pour la France”;
    un mensonge de plus à mettre dans la case passif de ce gouvernement…

    Vous pouvez êtes certain que l’UMPS ne s’arrêtera pas dans cette surenchère
    sociétale…

Les commentaires sont clôturés.