VIDÉO | La question au gouvernement de Jacques Bompard sur l’euthanasie

“Ma question s’adresse à Madame la ministre de la Santé.

Les représentants de la Nation n’ont pas été missionné pour travailler à un nouveau modèle d’humanité. J’en sais qui rêvent pourtant d’un nouvel être humain : fabricable à sa naissance, malléable dans son identité sexuelle au cours de sa vie, puis bientôt des-humanisable au moment de sa vieillesse.

Je veux dire ici que ce rêve ne fait pas que tendre la société française, il la dissout. Après l’avortement de masse, la banalisation du divorce et la dénaturation du mariage François Hollande annonce désormais vouloir réformer la fin de vie. Comme si une location élyséenne, désormais illégitime, donnait le droit de décider du terme de la vie.
Après des mois de promotion outrancière du suicide collectif qu’est la légalisation de l’euthanasie, d’ailleurs défendue par les mêmes associations qui avaient divisé la société française en lui imposant le pseudo mariage homosexuel, nous voilà devant l’achèvement de votre logique. Vous allez dans quelques mois maquiller l’euthanasie derrière une prescription médicamenteuse qu’un patient pourra prendre afin de se donner la mort. Ce n’est pas moi qui le dit, mais votre officine Terra Nova. En un mot, vous aller légaliser le suicide en laissant une société morcelée s’alléger des anciens.

Madame le ministre, le peuple de France recherche l’harmonie, que l’euthanasie brisera tout autant que l’acharnement thérapeutique. Je vous demande instamment de renoncer à ce nouveau germe de chaos national et éthique.

Je demande très officiellement que vous nous précisiezsi vous comptez inclure la détresse psychologique dans les motifs d’euthanasie en laissant ainsi la porte ouverte aux dérives insupportables qui ont lieu en Belgique et aux Pays Bas.”

Articles liés

17Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • eric-p , 19 novembre 2014 @ 19 h 30 min

    Ah ce serment d’Hippocrate les emmerde au possible !
    Savez-vous ce qu’ils ont inventé pour le discréditer ?
    Ils ont osé remettre en cause son authenticité !!!
    Puisque j’vous dit que c’est encore la faute des cathos…

  • borphi , 19 novembre 2014 @ 20 h 19 min

    Il est des cas particuliers que jamais aucune loi de ce type ne pourra encadrer.

    Il n’est reste pas moins qu’avoir légiférer pour promouvoir la mise en place les soins palliatifs a été une bonne chose .

    On ne peut que regretter l’insuffisance de ces structures de soins

  • Centulle , 19 novembre 2014 @ 20 h 27 min
  • eric-p , 20 novembre 2014 @ 0 h 35 min

    C’est à la médecine de régler ce type de problème
    (en fonction de leur déontologie)
    et non au législateur d’imposer son idéologie à la médecine.

    …Ou alors il faut jouer “cartes sur table” et
    remplacer le serment d’Hippocrate par un serment moderne
    …à géométrie variable !!!

    Là au moins, les étudiants en médecine ne seront pas pris au dépourvu.

    Question : Qu’est-ce-que le législateur devra expliquer
    aux citoyens qui refusent de se se faire soigner par des médecins ayant le droit de vie et de mort sur ses patients ???
    On leur dit :”Vous êtes minoritaires voire marginaux et votre droit consiste à fermer votre Gu*** ???”

  • eric-p , 20 novembre 2014 @ 0 h 49 min

    Bien sûr, il est tout à fait normal que le personnel de santé soit indigné par le fait qu’on cherche à les transformer en “bourreau à blouse blanche” au nom d’une certaine idéologie.

    Savez-vous ce qui va se passer ? On fera pression sur eux ou alors sur les infirmières…

    Les politiques ont sans doute d’ailleurs d’autres tours dans leur sac.
    Ils vont faire quelque chose de comparable que pour la loi Veil,
    à savoir que seuls les médecins “volontaires” pourront pratiquer l’euthanasie.

    On assistera alors à un cirque étrange ou les “anges de la mort”
    cotoiront les “anges de la vie”.
    Bienvenue dans la médecine du XXI ème siècle…

  • A= Aristote , 20 novembre 2014 @ 7 h 53 min

    Bravo à Jacques Bompard .
    Si nos apprentis sorciers continuent çà pourrait bien avoir un effet boomerang comme le mariage pour tous .
    A bon entendeur !

  • rorol , 20 novembre 2014 @ 8 h 52 min

    non à l’acharnement médical, et non à l’euthanasie,

Les commentaires sont clôturés.