Vanneste VS Placé

Ne fais pas aux autres ce que tu n’aimes pas ce qu’on te fait. Jean-Vincent Placé qui n’apprécie pas qu’on le traite de “Coréen national” et qui a pour cela porté plainte contre le député UMP Alain Marleix devrait se souvenir de cette règle d’or. Pour avoir déclaré en juin dernier sur un plateau télé, à propos de Christian Vanneste, que « ce type est infâme, voilà la réalité, il est connu pour ses propos homophobes, racistes, voire antisémites », alors que le député membre du Collectif parlementaire de la Droite populaire venait de qualifier le “mariage” homosexuel d’“aberration anthropologique”, le conseiller régional Europe écologie – Les Verts d’Île de France se voit poursuivre pour diffamation. L’élu du Nord lui réclame 10 000 euros de dommages et intérêts. La 17e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris a entendu vendredi les avocats des deux parties (Me Frédéric Pichon pour Christian Vanneste et Me Caroline Mécary pour Jean-Vincent Placé).

« Ce qui démontre d’ailleurs qu’à la limite, il n’y a pas besoin de voter Marine le Pen pour avoir des députés du Front national. M. Vanneste en est déjà un » avait continué Jean-Vincent Placé qui n’est pas poursuivi pour ces propos.

Autres articles

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France