“Population Zéro” : l’histoire d’un monde que nous ne connaîtrons jamais, un monde sans nous…

Que deviendrait la planète Terre si l’Homme en disparaissait subitement ?

Ce documentaire tente de l’imaginer : véhicules dont fuient des gaz d’échappement jusqu’à épuisement des réservoirs, avions qui tombent du ciel, réacteurs nucléaires en panne qui libèrent des substances radioactives et tuent les animaux environnants…

Combien de temps les traces de l’activité humaine seront-elles visibles sur Terre ?

Quelles peuvent en être les conséquences pour les autres êtres vivants et sur l’environnement ?

Autres articles

15 Commentaires

  • Smarties , 20 Mar 2014 à 22:42 @ 22 h 42 min

    Homo Sapiens Sapiens ou les autres races de type Homo sur terre, ont manqué disparaitre à de multiples reprises au cours de l’existence de l’Homme sur terre.

    L’hiver volcanique induit par l’explosion du volcan Toba en Indonésie il y a 70 000 ans, fit passer la population humaine sur terre de 1 million à 5 000 individus.

    L’étude des marqueurs génétique le prouve.

    Il s’en fallu alors de peu pour que l’espèce humaine ne disparaisse pas de la surface de la terre.

    Un hiver nucléaire induit par plusieurs bombes atomiques de moyenne puissance induirait l’extinction de l’espèce humaine sur terre, comme le démontrent les travaux du physicien Aleksandrov.

    Par ailleurs il existe une quantité d’autres périls.

    En 2012 une explosion solaire dont les retombées ont frôlé la terre, a manqué griller tous les réseaux électrique de la terre, comme cela fut déjà le cas au cours du 19ème siècle lorsque tous les systèmes de télégraphes de la planète furent alors grillés.

    Les explosions de la plupart des centrales atomiques de la terre, qui aurait résulté de cette tempête solaire, aurait décimé la population humaine sur terre.

    http://www.reuters.com/article/2014/03/20/us-space-solarblasts-idUSBREA2I1SV20140320

    Prétendre que l’Homme est immuable sur terre est donc un obscurantisme rare, qui cadre plus avec la vision prométhéenne de la toute puissance de l’Homme Dieu, qu’avec l’humilité d’un Jésus Christ.

    Non seulement l’espèce humaine n’est pas immuable, mais sa survie n’a jamais été aussi fragile qu’au cours du 21ème siècle.

  • eric-p , 20 Mar 2014 à 23:40 @ 23 h 40 min

    Que valent réellement ces études dites “scientifiques” ?
    Des tempêtes solaires ont effectivement réussi à endommager des réseaux électriques dans le passé.
    De là à faire exploser une voire toutes les centrales nucléaires de la planète,
    il ne faut pas exagérer !

    Peut-être êtes-vous abonné à “Greenpeace magazine” ?

    Des mesures sont à l’étude justement pour empêcher les dégats que vous évoquez.

    Une mission spatiale a été dédiée aux interactions soleil-terre: La mission Cluster…dont le but final est de prévenir les éruptions solaires jusqu’à 15 jours…

  • Smarties , 21 Mar 2014 à 3:43 @ 3 h 43 min

    @Eric-p :

    Sur le fond, précisons les choses :

    Une tempête solaire au cours du 19ème siècle n’a pas seulement “endommagé” quelques réseau électrique, elle a détruit tout le réseau électrique mondial et toutes les centrales électriques de la planète terre !

    Vous retrouverez cela sous Wikipédia, je n’ai plus en tête la date de cet événement.

    A cette époque il y avait peu de centrales électriques sur terre, mais le télégraphe était déjà très développé et tous les télégraphes de la planète furent purement et simplement détruit, avec d’ailleurs de nombreux déclenchements d’incendies et des morts… un peu partout.

    Il fallut des années pour tout remettre en état, alors qu’il ne s’agissait que de télégraphes !

    Quelles seraient les implications sur les centrales atomiques ?

    Une réacteur qui n’est pas refroidi pendant tout juste quelques heures, explose comme à Fukushima.

    Pour refroidir un réacteur il faut une circulation d’eau, donc des pompes etc. qui fonctionnent à l’électricité…

    Des générateurs de secours (qui n’existaient pas à Fukushima et qui furent noyés à la centrale du Blayais en 1999 en France) au pétrole doivent pouvoir prendre le relais.

    Lorsqu’on voit que Fukushima pouvait être évitée si les équipe avaient simplement ouvert une vanne… nul doute que le jour où nous vivrons un événement solaire planétaire de même nature que celui qui a détruit tout le réseau électrique mondial au 19ème siècle, nul doute que la plupart des centrales atomiques de la terre seraient perdues.

    Sans compter les bâtiments de guerre atomiques… d’une vétusté effarante soit dit en passant…

    Et voilà qu’en 2012 nous avons évité un de ces événements !

    Alors Greenpeace… j’en ai rien à foutre.

  • Olive84 , 21 Mar 2014 à 7:39 @ 7 h 39 min

    Mais non ! On est tranquille : Un certain François H., président d’un ancien grand pays, a dit un jour : “Moi président il n’y aura pas de tempêtes solaires” ……
    En plus la Belkacem va s’occuper un peu de ce soleil : on dit LE soleil mais qui nous dit après tout que ce n’est pas une fille voire un trans ?
    Si avec tout ces pieds nickelés on est pas pépère !!!!

  • clovis , 21 Mar 2014 à 10:02 @ 10 h 02 min

    De tout temps l’homme a toujours essayé de “péter plus haut que son cul”.

  • Gerlep , 21 Mar 2014 à 10:58 @ 10 h 58 min

    Proverbe Breton : “Tempête en mer, t’en chie au retour !”

  • eric-p , 21 Mar 2014 à 11:01 @ 11 h 01 min

    On ne doit pas lire la même “Pravda” !
    L’événement de 1859 est bien relaté dans le wikipédia et
    évoque des perturbations électriques, des électrocutions,
    des incendies.

    On est loin de la destruction mondiale que vous évoquez !

    Ne vous inquiétez pas tant que ça:

    -Les ingénieurs concernés par ces problèmes sont au moins autant au courant (c’est le cas de le dire !)
    que vous et des solutions ont été proposées ou sont à l’étude.

    -Les risques evoqués sur les centrales nucléaires relèvent de la plus haute fantasmagorie car elles ne reposent
    sur aucun rapport émis par les autorités nucléaires elles-mêmes.
    Je vous invite d’ailleurs a consulter les autorités publiques
    compétentes en la matière qui vous rassureront sur ce sujet.

    -Je ne sais pas où vous avez pu lire une ânerie pareille
    concernant vos déclarations sur la centrale de Fukushima.
    Contrairement à ce que vous dites, il ne suffisait évidemment pas d’ouvrir une vanne pour assurer le refroidisssement de plusieurs réacteurs nucléaires indéfiniment !
    Affirmer celà, c’est vraiment prendre le personnel
    (hautement qualifié) de cette centrale pour des imbéciles.

    Fukushima n’est pas Tchernobyl…

Les commentaires sont fermés.