La saison des femmes

La saison des femmes

Le film de Leena Yadav dépeint la misogynie et les violences sexuelles qui ont cours dans un village rural du Gujarat, dans l’ouest de l’Inde.

Sous le titre original de Parched (“Assoiffées”), la réalisatrice Leena Yadav a subtilement tissé la trame de trois destins de femmes d’un même village persécutées par leur mari ou leur patron. L’idée est venue d’un voyage qu’elle a effectué il y a quatre ans dans les coins les plus reculés du désert de Kutch, dans l’Etat du Gujarat, raconte le Business Standard.

Leena Yadav avait alors eu l’occasion de parler de sexualité à de nombreuses femmes. “J’ai réalisé que les histoires de femmes qui vendent leur corps pour survivre à des violences de couple ou à des relations passées étaient universelles”, avance la réalisatrice, dont les deux précédentes fictions, Shabd (2005) et Teen Patti (2010), n’étaient pas restées dans les annales.

La Saison des femmes développe trois histoires parallèles : celle d’une jeune veuve contrainte de chasser son fils alcoolique de sa maison parce qu’il refuse d’honorer sa jeune épouse ; celle de sa meilleure amie accusée à tort d’être stérile par un mari qui la bat ; et enfin celle d’une amie commune, danseuse strip-teaseuse qui se prostitue pour le compte d’un proxénète tordu. Toutes trois se rebelleront avec succès contre le patriarcat qu’on veut leur imposer.

LSF_300x600

Source

Articles liés