VIDÉO | Ferguson, Missouri : La militarisation de la police américaine inquiète les populations

Les événements à Ferguson sont venus mettre en lumière la militarisation des forces de l’ordre aux Etats-Unis. Fusils d’assaut pointés sur des civils, policiers juchés sur des véhicules blindés: pour de nombreux Américains, cette militarisation est “totalement disproportionnée”.

Cheye Calvo se souviendra longtemps de l’été 2008. Il habitait déjà cette maison en banlieue de Washington, et rentrait chez lui pour déjeuner. Sa belle-mère est plaquée au sol, ses deux chiens abattus: l’intervention des policiers est extrêmement musclée. Soupçonnée à tort de traffic de drogue, Cheye sera rapidement blanchi – l’affaire, elle, fait déjà les gros titres.

Avec le déploiement d’une unité de type SWAT, spécialisée dans les situations à risques, pour une simple perquisition, nombreux sont ceux comme Cheye qui s’inquiètent face à la militarisation des forces de l’ordre.

La mort d’un adolescent noir abattu par un policier alors qu’il n’était pas armé a relancé le débat. Pour contenir la colère des manifestants dans la petite ville de Ferguson, la police a déployé les grands moyens – fusils d’assauts et véhicules blindés – et des journalistes ont été arrêtés. Le président Obama est monté au créneau pour condamner cette démonstration de force.

Ferguson bénéficie, comme 8 000 autres forces de police locales, d’un programme qui lui permet de se procurer des équipements militaires non-utilisés par l’armée. Certains affirment être ainsi mieux préparés pour lutter contre la criminalité. Mais l’exemple de Ferguson montre le malaise des populations face à des policiers armés jusqu’aux dents.

Autres articles

6 Commentaires

  • néon , 20 Août 2014 à 12:15 @ 12 h 15 min

    Voici ,les résultats d’une recherche GOOGLE ,
    sur les termes “violences policières USA “;
    le résultat est explicite :

    Environ 532 000 résultats (0,42 secondes) Voici les résultats sur GOOGLE

  • Yves Tarantik , 20 Août 2014 à 17:34 @ 17 h 34 min

    Vu d’ici cela peut paraître excessif, mais les la majorité citoyens qui “bénéficient” de la ire des manifestants-casseurs sont sans doute d’un avis un peu plus nuancé.
    Ne nous moquons pas trop de la violence de la riposte des forces de police des E.U.
    Nous risquons d’y être nous-mêmes acculés d’ici qq années quand on voit à quelle vitesse le climat se dégrade partout en France (et pas seulement dans les banlieues) et la faiblesse des gouvernements successifs en regard du problème posé.

  • hectorgalb , 20 Août 2014 à 20:36 @ 20 h 36 min

    On comprend vraiment les citoyens américains qui refusent qu’on les prive de pouvoir acquérir des fusils d’assaut, les seuls capables de rivaliser avec l’équipement des garde-chiourmes à deux neurones.

  • jsg , 21 Août 2014 à 5:32 @ 5 h 32 min

    “alors qu’il n’était pas armé….” Vous vous foutez de qui ?
    Avez-vous vu le gabarit du type ? de l’individu ?
    On à dit que le d’jeune s’était débattu contre un policier qui s’est trouvé en danger, tout le monde dans ce cas aurait défendu sa vie, pas vous ?
    La police qui est à cran dans ce coin, parce qu’elle n’est pas là pour se faire insulter; qui doit lutter contre des bandes d’abruttis qui monent la lutte raciste anti-blanc comme un sacerdoce parce qu’ils se sentent rejetés…(manipulés)
    On connaît, on a en France le même problème, les “minorités” ne supportent pas d’être contrôlées par des Français “de souche” : pour les musulmans il faudrait des “bons croyants”, pour les noirs des pociciers noirs, et bientôt pour encadrer une gay prade fournir un certificat de sodomie ?
    Où va-t-on à tout tolérer de “nos” d’jeunes, qui, en partie à cause de la culture d’ailleurs à laquelle ils s’accrochent par défit les amenant à avoir de l’animosité contre tout ce qui n’est pas manipulé comme eux !
    Grâce à la toute puissance de l’ (la non) Éducation Nationale, depuis des lustres on a négligé la formation des métiers ! d’orienter les enfants après la troisième vers des métiers avec un CAP -et MERDE pour les intellectuels et leur voie royale qui forme aussi des bons à riens qui vont sévir dans une administration pour amplifier la dette de la France.
    Un seul exemple, mais oh combien symbolique : la nulité de l’EN vis à vis de l’apprentissage du langage informatique !
    Tous les gamins tripotent des tablettes, et parmis eux, plus de 10% accrocherait dès le primaire à l’apprentissage du CODE ! ça ferait certainement autant qui ne traineraient plus
    dans les cages d’escaliers des quartiers sensibles ! Au lieu de ça on commence cette formation au lycée et encore je n’en suis pas certain !
    On se prive certainement de révélations qui amènerait la France à écraser tous les autres pays dans ce domaine.
    Nos politiques sont des criminels contre l’Esprit, plus préoccupés à distiller leurs idées soixante-huitardes stériles, qu’à traiter les sujets d’une manière pragmatique.
    beurk

  • jeanluc , 21 Août 2014 à 8:51 @ 8 h 51 min

    On ferait bien, au lieu de critiquer, de s’en inspirer pour rétablir l’ordre dans les quartiers contaminés par la racaille très majoritairement d’origine immigrée africaine. On voit bien que les moyens actuels sont complètement inefficaces. Vous imaginez qu’on peut faire une perquisition chez les trafiquants et criminels en tous genres de Grigny, Corbeil, Garges les Gonesses, Marseille etc… Des véhicules blindés, déjà pour éviter les embuscades tendues par les voyous qui bénéficient d’une immunité totale, seraient bien utiles. D’ailleurs au moindre incident, 90% de la population de ces zones prennent le parti des voyous. J’ai entendu nombre de commentaires de citoyens d’origine immigrés “honêtes” mais seules ethnie et religion parlent.

  • Français désabusé , 21 Août 2014 à 10:15 @ 10 h 15 min

    L’Amérique est un État policier et à une société ultra violente… L’ administration nauséabonde de ce pays a tout fait pour se protéger en cas de révolte populaire! Et n’oublions pas, que quasiment tous les Américains possèdent une arme à feu en état de fonctionner!

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen