Le royaume de Patagonie s’est encore aggrandi!

Dans la grande rade de Cherbourg, l’île Pelée a rejoint mardi 18 août le royaume de Patagonie. Après les Minquiers, les îles Saint-Marcouf ou encore le hangar d’Ecausville, le Royaume de Patagonie compte une nouvelle enclave dans le Cotentin. Mardi 18 août à 11 heures, trois vice-consuls ont accosté dans le petit port de l’île Pelée . Après avoir hissé les couleurs et effectué une tournée d’inspection destinée à évaluer le potentiel civil et militaire du territoire, ils ont posé une plaque officialisant la prise de possession de l’île. Qu’on se le dise: l’île Pelée devient la terre la plus septentrionnale du royaume de Patagonie.

Si cette action menée par Jean-Marc Yvon, vice-consul de Patagonie en Cotentin, Philippe Lanièce, vice-consul à Sauxmesnil et Christophe Boutin, vice-consul à Vauville est bien réelle, leur royaume est quand à lui bien imaginaire.

Une forme de “jeu” qui trouve ses racines en 1860 quand Antoine de Tounens, auteur de Périgeux en voyage au Chili, se déclare Roi de Patagonie et d’Araucanie. Une histoire cocasse remise au goût du jour dans les années 1980 par l’écrivain Jean Raspail avec l’ouvrage “Moi, Antoine de Tounens, roi de Patagonie”. En 1981, Jean Raspail se proclame même consul général de Patagonie.

Aujourd’hui, la France compte près de 3 000 Patagons qui ont rejoint ce “Jeu du Roi”. Parmi ces fervents sujets l’amiral Édouard Guillaud ou encore l’écrivain Didier Decoin. Dans le nord-Cotentin, ils sont une trentaine de Patagons à œuvrer pour le royaume.

En prenant l’île Pelée, ils ont encore agrandi leur territoire.

Source

Articles liés