Les pauvres goûtent aussi aux joies de l’impôt sur le revenu

Cette année, 1,2 million de foyers fiscaux supplémentaires goûtent aux joies du socialisme et du partage de la misère… Extrait du JT de 20h diffusé jeudi sur France 2.

Autres articles

17 Commentaires

  • moana83 , 21 septembre 2013 @ 14 h 40 min

    Je vous suis, tout le monde devrait payer l’impôt, même symbolique. Après tout tout le monde profite des aménagement, de la police, justice, ….. et en plus ce sont ceux qui profitent le plus, en engrangeant les aides sociales qui ne payent rien. France où est ton équité ?

  • passim , 21 septembre 2013 @ 14 h 45 min

    Voilà 1,2 millions de Français qui ne voteront plus pour l’impôt (que payaient les autres).
    Ils ne voteront plus socialiste.
    Excellente nouvelle.

  • C.B. , 21 septembre 2013 @ 15 h 40 min

    Un foyer fiscal sur deux ne s’acquitte pas de l’impôt sur le revenu. Mais vote. Quelle est réellement leur contribution aux charges du pays?
    Le roi des Pays-Bas a ouvert la porte: “l’état-providence, c’est fini”. Espérons que cette information sera entendue.

  • Anastasy , 21 septembre 2013 @ 18 h 56 min

    je constate que quasiment tout le monde râle y compris une grande part des 18 millions qui ont voté Hollande en 2012 !

    une règle de sécurité élémentaire s’imposait pourtant : réfléchir avant d’agir !

  • PG , 22 septembre 2013 @ 2 h 50 min

    C’est très bien. Il est anormal que la moitié des foyers fiscaux ne paie rien : l’absence d’impôt fait croir eà de smillions de français que seuls les ”riches” doivent payer, et surtout que les services publics sont gratuits.
    Ce qui est par contre choquant et préoccupant, ce sont les effets induits pour ces nouveaux contributeurs à l’impôt sur le revenu : certains, très modestes, vont perdre des avantages, tarifs, exonérations diverses (comme par exemple les impôts locaux ou fonciers) qui vont les mettre en péril financièrement bien plus que l’impôt sur le revenu.

    C’est là le constat du côté néfaste de l’effet de seuil :ou de minimum plancher : dès qu’on y touche tout le système devient déséquilibré. C’est l’un des effets pervers du socialisme, qui ne date pas d ela gauche mais de la période Giscard et surtout du programme de la Résistance, fondé sur la redistribution égalisatrice, donc créatrice de seuils ou planchers fiscaux et sociaux et de privilèges démagogiques, appelés ”niches fiscales”.

    Ce système a été bâti par la droite et la gauche unie par un seul esprit de socialisme technocratique keynésien. Le keynésianisme ayant été fortement teinté de l’esprit socialiste de la Fabian Society.
    Tirer sur le seul Hollande c’est donc ne voir que l’arbre qui cache la forêt.

  • bollargeau , 22 septembre 2013 @ 16 h 09 min

    QUAND ON EST UN PETIT LACHE ON ET RAVI QUAND LES PLUS FAIBLES PAIENT A VOTRE PLACE

  • Caroline , 22 septembre 2013 @ 16 h 19 min

    Ben c’est logique, si on touche des aides sociale, c’est qu’on a peu d’argent! Ca s’appelle la solidarité, ne vous en déplaise!

Les commentaires sont fermés.