Poulainville (80) : Jihad, Hafida et Djamel exigent des repas sans viande à l’école

Poulainville (80) : Jihad, Hafida et Djamel exigent des repas sans viande à l’école

Vous avez bien lu : « Jihad »

Articles liés

5Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Figuier , 20 septembre 2020 @ 17 h 24 min

    si on veut libérer les enfants de ce genre de carcan et ouvrir la porte à l’assimilation, c’est le seul choix…

  • Angon Jean , 21 septembre 2020 @ 12 h 40 min

    Je ne suis pas certain que ce genre d’exigence soit du niveau des graves problèmes rencontrés actuellement en France. Ces gens sont ils des enfants gâtés qui ne pensent qu’à leur petites envies (hélas bien souvent passagères et seulement pour mettre politiquement le bazar dans les relations sociales entre les Français. Il devraient se calmer car si leur but n’est pas seulement de se faire détester certaines réflexions entendues dans la rue me font peur pour l’avenir de ces comiques et de leurs copains en France !

  • Coquant , 21 septembre 2020 @ 15 h 06 min

    Personne ne les empèche de manger à la maison ; mais ce n’est plus gratuit.

  • Christiane Lapôtre , 21 septembre 2020 @ 15 h 44 min

    Pour qui se prennent -ils pour « exiger » quoi que ce soit ? S’ils veulent se soumettre au régime végétarien, grand bien leur fasse mais, nous n’accepterons jamais que ces zigotos dictent leur conduite aux autres.
    Il ne faut surtout pas laisser ces gens changer nos habitudes et traditions.  » A Rome fais come les Romains  » qu’ils se le disent et s’ils ne veulent pas comprendre, qu’ils retournent chez eux.

  • Robert , 21 septembre 2020 @ 22 h 25 min

    Et des repas sans sodas hypersucrés qui créent une addiction, sans burgers hypergras de KFC ou Mac Do, etc, tout ce qui favorise dès l’enfance le diabète dans des populations maghrébines et arabes en général ou il est déjà très important?
    D’un point de vue sanitaire, ce serait bien plus urgent et salutaire que de prétendre être un bon croyant en se soumettant sans choix personnel à des interdits alimentaires dont Jésus disait « la loi est faite pour l’homme et non l’homme pour la loi ».
    Comme avec le judaïsme talmudique, qui a supplanté l’esprit de la Torah depuis mille six ans ans, les interdits coraniques ne sont que la démonstration d’une fausse religion fondée sur une emprise matérielle et sociale sur une population sans aucune spiritualité ni relation avec Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *