Joëlle Ceccaldi-Raynaud ne souhaite pas que ses administrés lisent Le Canard enchaîné…

C’est une révélation du blog MonPuteaux.com qu’anime le conseiller municipal MoDem d’opposition Christophe Grébert : Joëlle Ceccaldi-Raynaud, le maire de Puteaux, aurait fait racheter par des proches, mercredi, tous les exemplaires du Canard enchaîné du jour en vente dans les kiosques à journaux de la ville ! Il faut dire que selon l’hebdomadaire satirique, l’élu UMP, par ailleurs présidente de l’EPADESA (l’établissement public qui gère le quartier d’affaires de La Défense), a possédé jusqu’en avril 2009 des comptes au Luxembourg et dans des paradis fiscaux sur lesquels ont été déposés au moins 4 millions d’euros. En 2009, ces comptes ont été brusquement fermés et l’argent a disparu…

Averti, Le Canard enchaîné a prévu de réapprovisionner les kiosquiers et libraires locaux. Contacté jeudi matin par Nouvelles de France, un vendeur de journaux de Puteaux a assuré n’avoir pour l’instant pas reçu de nouveaux exemplaires. Un brin provocateur, Christophe Grébert a quant à lui lancé “l’opération ‘OFFREZ UN CANARD’ à un habitant de Puteaux” : “achetez un canard (enchaîné), trouvez l’adresse d’un putéolien dans les pages blanches (au hasard) et envoyez-lui !”

Autres articles