Après son coup de poignard dans le dos des manifestants pro-famille, Mgr di Falco se plaint des réactions des catholiques

Ces catholiques qui attendent de leurs évêques qu’ils évangélisent, rappellent l’enseignement de l’Eglise, montrent l’exemple et ne tripotent pas les petits enfants sont vraiment insupportables, juge l’évêque dans une vidéo postée ce lundi sur LePoint.fr :

Lire aussi :
> Manifs anti-dénaturation du mariage : le coup de poignard de Mgr di Falco

Autres articles

55 Commentaires

  • Charles , 21 Oct 2014 à 8:24 @ 8 h 24 min

    Article du daily mail de ce matin citant notre pape bizarre (le bape ??).

    “Dieu n’a pas peur de ce qui est nouveau”

    Formule complètement absurde et blasphématoire.

    http://www.dailymail.co.uk/news/article-2799042/Church-not-fear-change-pope-says-synod-close.html

  • Denis Merlin , 21 Oct 2014 à 8:51 @ 8 h 51 min

    Mgr nous affirme non pas qu’il a été menacé de mort, mais que ses collaborateurs lui ont affirmé qu’il avait été menacé de mort. À la suite du pape François, il part alors dans des commentaires agressifs contre la “manif pour tous” et les “bons catholiques” qui ne seraient que de faux prophètes, amalgamant les manifestants à des délinquants. Fort bien.

    Cependant, il aurait été mieux pour la valeur de son intervention qu’il daigne vérifier et donne les références des commentaires qu’il condamne.

    Bref, son intervention n’est pas très cohérente (il ne vérifie pas et reproche aux autres de juger sans avoir lu).

    “Un chien regarde bien un évêque.” dit-on en proverbe. Modeste toutou, je me permets de le faire observer à mon évêque. Mais je sais qu’il ne me lira pas puisque selon lui, il ne lit jamais aucun commentaire.

  • Mas Jean-Marie , 21 Oct 2014 à 8:55 @ 8 h 55 min

    Ce type fait plus de mal a l’église que Judas n’a pu en faire.
    Pour ce qui me concerne, je suis croyant, mais je ne pratiquerais que lorsque l’église se sera débarrassée des encombrants. Celui ci a trop fricoté avec les milieux LGBT, il a été imprégné.

  • Mas Jean-Marie , 21 Oct 2014 à 9:01 @ 9 h 01 min

    100 % de votre avis, les évêques sont nommés par le premier ministre, ils se comportent comme de petits fonctionnaires de sous préfectures.
    Certains, c’est vrai, se battent aux cotés du peuple de Dieu, mais beaucoup préfèrent la soupe chaude et les dorures.
    La religion se pers, non parce qu’elle ne s’adapte pas, mais parce qu’elle n’est plus le phare qui guide nos pas.

  • michaeli , 21 Oct 2014 à 9:06 @ 9 h 06 min

    L’église n’est pas un endroit commode d’où, bien à l’abri, on peut diffuser des idées d’ homophilie.

  • michaeli , 21 Oct 2014 à 9:09 @ 9 h 09 min

    Di Falco défend ceux qu’ils le plus, les Homos.

  • Pascal63 , 21 Oct 2014 à 9:23 @ 9 h 23 min

    C est le pendant spirituel à la mondialisation économique , qui marche de pair ! Voilà où nous mène cette religion noachide et syncrétique ; le dernier synode en est un exemple frappant : c est un virage à 180° de ce qu à enseigner l Église : on prépare les esprits au satanisme . Vat 2 , c est 1789 spirituel et ce n est pas moi qui le dit.

Les commentaires sont fermés.