Sarkozy : “Aller devant Sens commun m’emmerdait !”

“Ça ne sert à rien de faire tout un plat de cette affaire”, a déclaré Nicolas Sarkozy devant “ses troupes”, lundi 17 novembre, deux jours après avoir lâché, parce que “ça ne coûte pas cher”, le mot d’abrogation à propos de la loi Taubira devant les militants de la Manif pour tous présents au meeting de Sens Commun.

Et Nicolas Sarkozy de minimiser sa sortie, rapporte Le Canard enchaîné du 19 novembre : “Tout ça, ça va être de la mousse pour les bobos.”

Selon l’hebdomadaire satirique, l’ancien président a concédé devant ses proches : “Aller devant cette association m’emmerdait. Mais, à partir du moment où j’avais décidé d’y aller, je le faisais à ma façon.”

Autres articles

33 Commentaires

  • sacha P , 20 novembre 2014 @ 9 h 28 min

    Je commence à me demander , depuis déjà un certain temps , si le bonhomme n’est pas une taupe de la gauche !

  • Mas Jean-Marie , 20 novembre 2014 @ 9 h 29 min

    C’est vrai qu’avec les discours de Juppé, on est mieux servi. Vous savez, Juppé, le candidat du PS…Oui, celui qui est présenté par la gauche et les merdias comme le meilleur.

  • pas dupe , 20 novembre 2014 @ 9 h 33 min

    Entre la “gauche caviar” et la “droite cassoulet”, quelle différence voyez-vous. Ils piquent dans la même gamelle. D’ailleurs, le scandale des comptes en Suisse et dans les paradis fiscaux, touchent qui ??? Aucune morale. Cependant ils savent la faire…

  • Pascal , 20 novembre 2014 @ 9 h 38 min

    Non, Sarko le bling-bling ne répond pas aux critères des bobos. La conjonction politique entre libéraux et libertaires n’a pas gommé les différences culturelles entre Neuilly et les quartiers gentrifiés.

  • Sundance , 20 novembre 2014 @ 9 h 58 min

    Ce type est encore plus pourri que je ne l’imaginais. J’espère que personne ne votera pour ce guignol qui n’aurait pas dû pouvoir revenir en politique, tant sa présidence fut calamiteuse. Oublions-lle, ça “l’emmerdera” beaucoup plus.

  • fred80 , 20 novembre 2014 @ 10 h 05 min

    Bonjour Pas dupe,

    Il est clair que l’État profond à déjà décidé qui sera le prochain guignol pour mener le troupeau. Ils mettent en orbite haute pour l’instant avec sondage du style “le préféré des français” le meilleur d’entre nous, celui qui consciencieusement dit ce qu’il doit dire au moment qu’on lui demande. l’autre qui gesticule à le rôle de chauffeur de salle, en bref il s’en fout, il fait le “job”. Il doit bien se marrer intérieurement, il se fait payer par des conférences ronflantes de par le monde, c’est le deal fait entre autre chose avec le machin otan. Le “meilleur” est programmé pour une descente orbitale progressive le temps que les cerveaux, enfin les récepteurs de la machine à voter s’en habituent.Si par malheur un bug dans la machine se produit, il est prévu une ou un pour le deuxième levé de rideau, & si ça ne le fait toujours pas bon ben reste l’État d’urgence & le couvre feu avec “the terrorisme” tellement pratique qui reste sûr le feu au cas ou, car les autres bobos gogos n’existent plus que par procédé holographique ….
    Tournons le dos à cette triste commédia dell’arte. intéressons nous ce qu’est la vie, & le réel sens de celle-ci.Retrouvons nous, déjà chacun pour soi puis de fait pour l’ensemble pour un tel projet. C’est simple il y a un livre “mode d’emploi”: le Livre “dé-livre”.

  • galinette24 , 20 novembre 2014 @ 10 h 20 min

    un nul pourri …..lui aussi m’emmerde ….vivement qu’il dégage de la scène des guignols ridicules …..langue fourchue !

Les commentaires sont fermés.