“Mariage” homosexuel, location d’utérus et autres délires homofous : Carla Bruni gène Nicolas Sarkozy

« Je suis pour le mariage homo », a affirmé mercredi 10 décembre Carla Bruni-Sarkozy alors qu’elle se trouvait au siège de l’UMP en compagnie de son époux, le président du parti Nicolas Sarkozy. La chanteuse a affirmé qu’elle était aussi « pour la GPA, pour le sexe pour tous et pour l’amour pour tous », rapporte metronews. Devant ces déclarations, Nicolas Sarkozy arborait « une mine consternée », précise le quotidien.

Source.

Autres articles

26 Commentaires

  • C.B. , 20 Déc 2014 à 9:49 @ 9 h 49 min

    Double intérêt pour la dame
    -contribuer à décerveler le public susceptible d’être suffisamment abêti pour devenir client de sa marchandise
    -garder hors d’un trajectoire professionnelle lourde le père de sa fille.
    Quant à ses idées … en a-t-elle réellement? Mais a-t-il besoin qu’elle en ait? Elle a bien tenu son rôle pendant le temps où il était à l’Élysée, personne ne lui demandait autre chose.

  • Al Nazrani , 20 Déc 2014 à 9:54 @ 9 h 54 min

    Elle confond “l’amour” et “la baise”…

  • jejomau , 20 Déc 2014 à 10:03 @ 10 h 03 min

    Ouuuiiiiiiiiiii ! Parthouze générale! Sébastien + Carla au centre de l’orgie…. Et allez !

  • Catholique & Français , 20 Déc 2014 à 10:52 @ 10 h 52 min

    “…Je suis pour le mariage homo… pour la GPA, pour le sexe pour tous et pour l’amour pour tous…” : en un mot, la devise de l’ancienne/future “Première-Dame-de-France” c’est : “enfilez-vous les uns les autres !” Pauvre pays ! Pauvre peuple !

  • Antoine , 20 Déc 2014 à 11:36 @ 11 h 36 min

    Confondre l’amour et la sexualité, c’est quand même fort de sa part. Mais c’est très révélateur car en vérité l’amour est bradé par ceux qui prône la sois disante “libération” sexuelle.

  • Voyageur , 20 Déc 2014 à 12:02 @ 12 h 02 min

    Chers amis, je ne peux m’empêcher de me marrer, car je sens qu’il y a de “l’eau dans le gaz” ! Si je voulais faire preuve de bigoterie je dirais que voici un homme bien puni par où il a péché. En prenant pour femme une “femme-trophée” dont il s’est épris dans un moment de vulnérabilité extrême (peu de temps après sa séparation d’avec Cécilia) il a compromis dès le départ aux yeux de tous sa crédibilité en tant que président de la république. Nous connaissons la suite, et maintenant il arrive ce qui doit arriver : La trahison. Il faut dire que Sarko est tout à fait convaincant lorsqu’il se glisse avec la foi d’une victime consentante dans la peau de rôles tragiques comme celui qu’il nous joue actuellement, celui de l’amoureux transis.

  • fleurdenavet , 20 Déc 2014 à 12:46 @ 12 h 46 min

    ce que cela soit la gôche ou la droite, ils adorent se rouler dans la fange

Les commentaires sont fermés.