Réédition du Catéchisme de la famille chrétienne

Réédition du Catéchisme de la famille chrétienne

Les éditions DMM viennent de rééditer le Catéchisme de la famille chrétienne du père Emmanuel, curé du Mesnil Saint-Loup de 1849 à 1903. Le Père Emmanuel a composé sous la forme du dialogue d’un père et de ses deux enfants ce Catéchisme de la famille chrétienne. Devenir enfant de Dieu ne suffit pas. Il faut apprendre à connaître Dieu, il faut apprendre à croire. Apprendre avec son intelligence : Croire n’est pas sentir, ni penser, ni imaginer, ni avoir son opinion. C’est donner aux vérités révélées l’accord de son intelligence.

Le père de famille explique à ses enfants

“que tout d’abord ils avaient appris les mots du Credo sans y comprendre rien, que pendant bien des années, ils avaient récité cette prière comme les autres, avec un certain désir de faire une chose agréable à Dieu ; que dans la suite, ils avaient compris quelques-unes des vérités énoncées dans cette sublime prière et que maintenant le temps était venu pour eux d’acquérir une intelligence plus grande de ces vérités divines”.

Voilà toutes les étapes de l’éducation chrétienne et le but du catéchisme.

Extrait sur la 2e demande du Pater, “Que Votre règne arrive” :

L’Eglise est le royaume de Dieu, c’est dans l’Eglise et par l’Eglise que le règne de Dieu arrive, et que les âmes entrent dans le règne de Dieu. Alors, dans notre prière, nous demandons que toutes les erreurs et oppositions soient détruites : toutes erreurs, comme le paganisme, le mahométisme, le judaïsme, le protestantisme, le rationalisme, l’athéisme : nous demandons la destruction de tout ce qui est le règne du mal, le règne du mensonge, et de tout ce qui fait opposition au règne de Dieu : afin que, la vérité de Dieu régnant sur la terre, l’Eglise ait toute liberté et toute assurance de servir Dieu et de le faire servir à tous les hommes devenus ses enfants et les enfants de Dieu.

[…] comme je vous l’ai déjà dit, les mots sur la terre comme au ciel se rapportent à chacune des trois demandes, et nous ne demandons pas moins que cela : Que Dieu règne sur nous et en nous qui sommes ici-bas, comme il règne en ses anges et en ses saints qui sont dans le ciel.”

 

Lu sur Le salon beige

 

Articles liés