Tasmanie : la Chambre basse favorable au « mariage » gay

La Chambre d’assemblée de Tasmanie a voté mercredi une motion présentée par les Verts (5 élus sur 25), soutenue par les députés de l’Australian Labor Party (10 élus) et par le Gouvernement travailliste, demandant au Parlement fédéral de légiférer en faveur du “mariage” homosexuel. “Il est bon de conserver le terme de mariage pour signifier ce qu’il signifie. Il faut trouver un autre terme” décrivant “une autre sorte de relation”, a immédiatement réagi l’évêque anglican de Tasmanie, Mgr Harrower John. Will Hodgman, le chef de l’opposition libérale (10 élus) qui a voté contre, n’a, lui, rien trouvé mieux que d’accuser le chef des Verts, Nick McKim, de revoir à la baisse ses ambitions de légaliser le “mariage” gay en faisant voter une simple motion… 

Tous les regards sont désormais tournés vers la Chambre haute (15 élus dont 12 indépendants). En effet, si les Verts présentaient non plus une motion mais une proposition de loi légalisant le “mariage” gay dans l’Etat, le vote de la Chambre basse semble acquis. Mais celui du Conseil législatif ? Ainsi que le rappelait cet après-midi Ruth Forrest, élue indépendante de la Chambre haute, pour le moment indécise, le vote de mercredi ne reflète pas l’avis de l’ensemble du Parlement : “pour obtenir la position du Parlement de Tasmanie, il faut, d’une manière ou d’une autre, le vote pour ou contre une motion par les deux chambres du Parlement”. “Une motion débattue à la Chambre basse reflète … l’opinion des membres de la Chambre basse » a-t-elle déclaré. L’un des deux élus travaillistes à la Chambre haute, Doug Parkinson, a déjà dit son opposition au “mariage” entre personnes de même sexe. Il a reconnu qu’il était le seul membre travailliste du Parlement a avoir ce point de vue, assurant qu’il voterait pour le jour où la question du “mariage” homosexuel serait soumise à la Chambre haute…

Trois élus de cette assemblée soutiennent ouvertement le “mariage” homosexuel, six y sont opposés et trois se déclarent indécis.

Lire aussi :

> Australie : le Parti travailliste devrait bientôt défendre le « mariage » homosexuel

Autres articles