DOCUMENT | Le projet de loi instaurant le « mariage » homosexuel

En avant-première, Nouvelles de France vous propose de découvrir l’avant-projet de loi instaurant le “mariage” homosexuel, l’exposé des motifs et la convocation à une réunion interministérielle sur le sujet mardi 25 septembre. Merci à Michel Janva, du blog Le Salon Beige, pour tous ces éléments.

Articles liés

18Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Corbeyran , 21 septembre 2012 @ 21 h 08 min

    Ah ! Enfin un article sur le mariage homosexuel !

  • GERARD , 22 septembre 2012 @ 8 h 03 min

    Bonjour,malgré les assertions des socialos,l’adoption semble bel et bien faire partie intégrante du projet de “loi”!!!!Que d’atermoiement pour satisfaire un lobby d’électeurs potentiels.Quant aux Français basiques,c’est à dire 99 % au moins de la population,rien,même pas un avis à donner pour un sujet qui intéresse tout le monde!!! C’est ce que l’on appelle la démocratie socialiste.Plus ça va,plus ils me dégoutent.

  • Delaye , 22 septembre 2012 @ 9 h 38 min

    Le pays et ses gouvernants socialistes sont parvenus à un degré de déchéance morale ahurissant; j’ai honte d’êtrre française. Un enfant a besoin d’un père et d’une mère, et son intérêt est la dernière préocccupation des faiseurs de lois. Le Pacs était très bien et suffisant. Le mariage gay n’est demandé que par une minorité d’individus,mais dans ce pays en décadence, les minorités ont le pas sur les majorités.

  • niki , 22 septembre 2012 @ 10 h 27 min

    En effet un enfant doit avoir un père et une mère pour se structurer Non au mariage entre homos, le pacs suffit amplement pour mettre l’autre à l’abri. NON aux enfants adoptés par des homos, Les socialos sont à un degré de déchéance impossible à tolérer A quand un référendum où de vrais questions seront posées ? Il serait temps que notre pays relève la tête.Je suis écoeurée par tout ce laisser aller où devrons nous aller, faudra -t-il créer un pays où seront instaurer de vrais valeurs, et où se retrouveront ceux qui ont soif de rigueur, ……………………Il faut y réfléchir ……………..

  • COUVERT , 22 septembre 2012 @ 10 h 48 min

    République bananière en attente de devenir état islamique… Vive la France, l’autre, celle qui n’a que le droit de payer et de la fermer…
    J. Elsé

  • GRANIER , 22 septembre 2012 @ 11 h 59 min

    Monsieur, Madame la Députée,

    Encore une foi, on nous parle du mariage homosexuel, pourtant il me semble, que la question fut abordé et traité en 1999 avec le PACS, à l’époque il était hors de question d’adoption, c’est une volonté de provocation de ces personnes que d’exiger le mariage.
    Vous allez donc, encore une foi vous prononcer au printemps 2013, après une tentative de 2012 sur ce sujet, suite au projet de loi déposé par les socialistes.
    Le mariage est une institution républicaine, inscrite dans notre constitution.
    Ce n’est pas seulement une question religieuse.
    Accorder le mariage aux homosexuels, serait institutionnaliser l’homosexualité, ce serait outrager la France, ce serait une infamie.
    La copulation de deux hommes, peut être considérée comme un outrage à la dignité humaine, pour preuves, quand on fait un bras ou un doigt d’honneur, à l’encontre d’une personne c’est une injure ignoble.
    Le Marquis de Sade, préconisait cette pratique, on appelle cela du sadisme.
    Sans parler du livre “la mauvaise vie” d’un homosexuel repenti, Monsieur Frédéric MITTERRAND donc vous connaissez peut être les passages sulfureux, où il parle d’enculades !!
    Allez-vous donnez des enfants adoptés, à ces personnes qui s’exhibent, d’une façon indigne et pitoyable dans les gay-pride ?
    Tous ces exemples confirment des comportements nauséabonds, on ne peut pas les concrétiser par le mariage républicain.
    Je me sentirais déshonoré et affligé en tant que Français, si ce texte était adopté, il y a de quoi mourir de honte, que la France valide ce genre d’amour barbare.

    Il faut aussi réfléchir sur l’adoption, tous les homosexuels ne sont pas des pédophiles, mais il est incontestable qu’il existe des pédophiles parmi les homosexuels, comme il en existe chez les hétérosexuels, et là, il n’y a pas de mère de famille pour protéger les enfants.

    Pourquoi vouloir renier l’évidence de la complémentarité des deux sexes, alors que l’univers a mis des milliards d’années, pour qu’il en soit ainsi, ce serait une décision contre nature, ce serait renier l’évidence. On a décrété que l’homosexualité n’était pas une maladie, mais il est incontestable que c’est une anomalie.
    A un moment ou les hétérosexuels ont toutes les peines du monde à adopter, on va donner ce droit aux homosexuels.
    On va priver les enfants d’un père ou d’une mère il existe un droit imprescriptible pour chaque enfant d’avoir un père et une mère à sa naissance. En ce sens, nous privilégions le droit de l’enfant au droit à l’enfant.
    L’acteur homosexuel Rupert Everett déclare ;{ je pense qu’il n’y a rien de pire, que d’être élevé par deux papas homosexuels}
    Aimeriez-vous avoir des parents homosexuels, un père qui se fait sodomiser ?
    C’est la question qu’il faut se poser, avant d’imposer cette situation aux enfants.
    Monsieur, Madame la députée, à un moment ou notre société est déstructurée et perd ses repères, je vous demande de faire preuve de discernement et de bon sens, de ne pas voter ce texte.
    Nous vous demandons de préserver notre honneur, et celui de la France, pour qu’elle ne soit pas outragée.
    Vous allez me répondre, que c’est la mode, que d’autres pays ont autorisé le mariage de ces personnes, devons-nous être des moutons de panurge, devons-nous perdre notre dignité pour une histoire de mode de l’évolution de la déviance sexuelle, qui est en réalité une régression ?
    Tout cela pour une question électoraliste.
    Cette question va au-delà de la considération religieuse, il question ici de dignité de la personne, de la France, que l’on outrage.
    Chaque citoyen est porteur de l’image de la France.
    N’oubliez pas, ce sont les électeurs, qui vous ont donné votre siège à l’assemblée vous devez les écouter et les entendre.
    Et si vous ne voulez pas prendre de risque, tout en respectant la démocratie, demandez un référendum au président.
    Acceptez, Monsieur, Madame la Députée, mes respectueuses salutations
    Signature manuscrite
    Exemplaire au conseil constitutionnel, au conseil d’état.

  • Plop , 22 septembre 2012 @ 12 h 44 min

    “La copulation de deux hommes, peut être considérée comme un outrage à la dignité humaine, pour preuves, quand on fait un bras ou un doigt d’honneur, à l’encontre d’une personne c’est une injure ignoble.”

    Et la copulation de deux femmes, non ?

    “Allez-vous donnez des enfants adoptés, à ces personnes qui s’exhibent, d’une façon indigne et pitoyable dans les gay-pride ?”

    Je propose de retirer les enfants à toute personne qui se déguise lors d’un carnaval, c’est honteux et une atteinte à la dignité humaine !

    “Il faut aussi réfléchir sur l’adoption, tous les homosexuels ne sont pas des pédophiles, mais il est incontestable qu’il existe des pédophiles parmi les homosexuels, comme il en existe chez les hétérosexuels, et là, il n’y a pas de mère de famille pour protéger les enfants.”

    Oui, tiens, parlons-en, des mères : http://www.lexpress.fr/informations/pedophilie-les-femmes-aussi_648895.html
    “L’inceste de la mère, celle qui est censée protéger, est vécu de manière insupportable.”
    Et puis, bon, l’amalgame homosexualité-pédophilie, c’est tellement hypocrite.

    “Aimeriez-vous avoir des parents homosexuels, un père qui se fait sodomiser ?
    C’est la question qu’il faut se poser, avant d’imposer cette situation aux enfants.”

    Je crois bien qu’aucun enfant au monde ne veut imaginer ses parents au lit.

    “Je me sentirais déshonoré et affligé en tant que Français, si ce texte était adopté, il y a de quoi mourir de honte, que la France valide ce genre d’amour barbare.”

    Eh bien, mourez.

Les commentaires sont clôturés.