Quand Joe Biden drague le vote musulman !

Quand Joe Biden drague le vote musulman !

Joe Biden joue au risque tout avec cette dernière vidéo dans laquelle il drague d’une façon presque obscène l’électorat musulman. Pendant 2 minutes, figé comme une statue de cire, il va déclarer que les meilleurs américains sont musulmans. Avec traduction de ses paroles en arabe, et versets coraniques en version sous-titrée.

Si j’était Donald Trump, je me réjouirais de cette drague inédite, d’autant plus que la communauté hispanique qu’il n’a pas eu, lui, à caresser dans le sens de la barbe, semble lui être acquise. Comment un américain pourrait-il se réjouir de ce panégyrique de l’islam à quelques semaines de l’élection et pratiquement dans la foulée d’une commémoration de sinistre mémoire : celle de l’anéantissement du World Trade Center au nom du Saint Coran.

Car Joe Biden tient à être élu grâce au vote musulman, sous l’impulsion de l’organisation  « Engage Action » dont le but est de mobiliser un million de voix musulmanes. Il commence sa vidéo en insistant deux fois sur cette phrase : « Je terminerai le bannissement de l’islam dès mon premier jour ». Puis, il déclare sur le ton le plus anodin possible « et comme l’ a instruit le prophète Mahomet , paix et grâce sur Lui, celui d’entre vous qui voit un mal, qu’il le change par sa main, s’il ne le peut pas, alors qu’il le fasse par la parole, s’il ne le peur pas, alors par son cœur » >

Et le commentateur de poursuivre, toujours en voix-off : « Ne faites aucune erreur, plongez dans cette vision 20/2O pour que l’Amérique combatte pour son âme . 2020 est notre année» et Joe Biden d’enchaîner en soulignant que  « nous avons tous les mêmes racines car nous avons la même base de croyance ». « Votre vote est votre voix, et votre voix est votre vote, car tout bulletin musulman sera important le 3 novembre prochain ».

Le candidat démocrate promet qu’élu, il saura rendre à l’islam toute sa place, et qu’il s’entourera de collaborateurs musulmans. Le clip se termine par des visages de ces américains venus de la diversité islamique : il faut que les jeunes, les familles, les vieux votent démocrate. «  Nous avons les moyens, nous avons le nombre et, sur le visage d’une jolie jeune femme noire au turban vert, nous avons le pouvoir ».

« Si nous faisons notre devoir, nous changerons le cours de l’Histoire ». Fermer le ban. Le 21 juillet, au cours d’une conférence de presse il avait déploré, rapporte le site tunisien Gnet.tn, les restrictions imposées aux musulmans. « L’actuel président Donald Trump a émis des décisions les visant, dès son arrivée au pouvoir, ce qui a ouvert la voie à des pressions sur les musulmans depuis près de 4 ans », a-t-il souligné, s’engageant à lever l’interdiction de voyage imposée aux musulmans dès le premier jour de son élection.

Ainsi, Joe Biden, le candidat le plus inattendu de toute l’histoire des élections présidentielles américaines, compte-t-il, sans état d’âme aucun, sur le vote musulman pour s’asseoir dans le bureau oval, entouré de femmes voilées à qui il sera infiniment reconnaissant.

Mais je ne suis pas sûr que l’Amérique profonde en accepte même une seconde cette fantasmagorique idée.

Floris de Bonneville

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *