Tourisme spatial : le prix du ticket en chute libre

Ashton Kutcher, Sigourney Weaver, Paris Hilton, Michael Schumacher… Toutes ces célébrités ont le même rêve : voir la terre de plus haut… Plus haut encore que Felix Baumgartner qui, dimanche dernier, devant 8 millions de spectateurs, s’est jeté dans le vide à 39 kilomètres d’altitude. Et si faire un voyage dans l’espace en simple touriste, c’était bientôt possible ? Nombreux sont ceux, riches ou célèbres, passionnés ou en quête de sensations fortes, qui ont déjà acheté leur ticket. Prix de ce petit plaisir ? 150 000 euros pour un départ dans un an, contre 17 millions il y a quelques années ! Concurrence oblige, certaines sociétés cassent les prix et proposent depuis peu une prestation quasiment similaire pour 70 000 euros. Le tourisme spatial n’a pas encore commencé que, déjà, sa démocratisation est une réalité… Passionnant reportage diffusé dans l’émission “50mn inside” ce samedi sur TF1 :

Autres articles

4 Commentaires

  • Rom Dyli , 21 Oct 2012 à 21:18 @ 21 h 18 min

    La NASA envoie ses navettes pour quelques milliards d’euro.

    Et puis, dès que le marché s’en occupe, les prix sont 100 fois inférieurs.

    Cet exemple montre que le marché est la meilleure solution pour la baisse des prix. Des que l’Etat s’occupe de quelque chose, c’est tout de suite des sommes astronomiques pour alimenter la corruption.

  • caramouhcal , 22 Oct 2012 à 7:42 @ 7 h 42 min

    Pendant que des millions d’êtres humains n’ont pas de quoi se nourrir et meurent de faim.
    Elle est belle la société des hommes!

  • Goupille , 22 Oct 2012 à 14:03 @ 14 h 03 min

    La soucoupe volante de Strip Tease… Inoubliable… ‘Et pis, ym’dit pôs tout…” disait la mère, paysanne madrée : la folie à deux.

    Si des tarés prennent le risque de perdre leur vie, sans doute assez inutile, pour se distinguer par la rareté et le coût de l’expérience… Comment imaginer autrement que l’on puisse avoir envie d’aller passer huit jours enfermé entre des tubulures et des câbles électriques, ou de faire un saut de puce dans la stratosphère ?

    Il faut quand même être très creux, très irresponsable, très obscène.

  • brennou , 22 Oct 2012 à 14:11 @ 14 h 11 min

    merci au modérateur: si vous préférez les commentaires gnan-gnan, ne vous étonnez del’omni-présence du politiquement correct !

Les commentaires sont fermés.