Quand «Faites entrer l’accusé» parlait d’Abdelhakim Dekhar

Abdelhakim Dekhar a été condamné pour association de malfaiteurs. Il était le “troisième homme” dans l’affaire Florence Rey – Audry Maupin, dite de la “pré-fourrière de Pantin” qui avait donné lieu à la fusillade de Nation – Vincennes, où trois policiers et un chauffeur de taxi avaient été tués en 1994.

Autres articles

11 Commentaires

  • monhugo , 21 Nov 2013 à 15:52 @ 15 h 52 min

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/11/21/dekhar-un-homme-enigmatique-deja-condamne-dans-l-affaire-rey-maupin-en-1998_3517505_3224.html
    Pour “Le Monde”, Dekhar est avant tout un “homme énigmatique” (reprenant les dires de ses anciens avocats en 1998 – ayant fait 4 ans de préventive au moment du procès commun avec Florence Rey, il sera condamné à… 4 ans, d’où levée d’écrou immédiate). Quelques éléments sur ce triste sire, bien loin de la vision romantique suggérée, dans l’article en lien.
    La voix de Bergé ne peut résister, au détour d’une phrase, au plaisir de l’amalgame :
    “.. .était plus ou moins proche de la SCALP – la Section carrément anti-Le Pen, un groupuscule de lutte contre le racisme”. Ben voyons !
    Aurait mieux de se relire, le toutou journaleux – “…deux révolvers” (et non “deux revolver”). Le terme a été francisé (d’où le “é”, et n’est pas invariable).

  • monhugo , 21 Nov 2013 à 15:54 @ 15 h 54 min

    Lacune. Lire : “.. mieux FAIT de se relire..”. Moi, je l’ai fait !

  • monhugo , 21 Nov 2013 à 16:16 @ 16 h 16 min

    Chapitre “réinsertion”, qu’est devenue Florence Rey, la “tueuse de flics” – libérée en 2009 (n’a fait que 15 des 20 ans auxquels elle fut condamnée en 1998 – il faut compter à partir des faits, en 1994, puisque elle était en préventive lors du procès) ? Une première idée :
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/11/21/01016-20131121ARTFIG00604-florence-rey-est-devenue-actrice-de-cinema.php
    Précision : l’article dit que l’amant de Florence Rey, Jacques Richard, aurait réalisé “85 films”. AlloCiné le crédite de seulement 13 films, dont 5 “courts”. Cinéaste tout à fait confidentiel (a un homonyme dans le métier, une seule réalisation, surtout acteur – de complément – “Le Figaro” se mélange les pinceaux, visiblement).
    Le dernier film du “bon” Richard, “L’Orpheline…”, de mémoire sorti dans une seule salle à Paris (pas eu le temps de le voir – apparition/disparition) n’est même pas comptabilisé au box-office par le site.

  • xrayzoulou , 21 Nov 2013 à 20:59 @ 20 h 59 min

    C’est excellent : Dekarh (un arabe), Rey : extrême gauche ! Le tueur de BFMTV, LIBERATION et Sté Générale également un arabe d’extrême gauche ! Où est la droite là-dedans ?

  • monhugo , 21 Nov 2013 à 23:21 @ 23 h 21 min

    Dekhar garde le silence. Mais des lettres de sa main retrouvées dans sa planque évoquent “un complot fasciste”, dénoncent la “gestion des banlieues”, le capitalisme et les médias. Voilà pourquoi il a ciblé la SG (“capitalisme”) et BFM-TV (arme enrayée ?), puis Libération. Les bobos béats, dont le dernier titre est l’organe officiel, doivent s’étrangler…. Crime de lèse- penser préformaté.
    Au lieu de prétendre à la renaissance du “racisme”, des “factions” de l’Entre-deux-guerres et autres billevesées, le pouvoir devrait en tout cas s’interroger sur la réactivation de la sinistre extrême-gauche, celle bien réelle, d’Action Directe, dont les Maupin/Rey/Dekhar se réclamaient il y a moins de 20 ans. Celle des “antifas” d’aujourd’hui. Et de rapprocher sa capacité de nuisance du terrorisme islamique. Dekhar version 2013 est Algérien, récidiviste et activiste d’extrême-gauche – le “tireur fou”. Plus opportun que de fantasmer sur un nouveau 6-février.

  • monhugo , 22 Nov 2013 à 1:35 @ 1 h 35 min

    Aucun rapport avec le sujet de l’article, mais comme aucun commentaire n’est possible sous la “brève” consacrée aux déclarations – passionnantes – de la dame machin dans “Grazia”….
    Embargo du Rocher ? Il y a un lobby monégasque, à l’image des lobbies israélites ? Pour une famille tellement “potins” – étonnant…
    Un point rapide sur ces questions en annexe du Carnet mondain.
    Le catholicisme est toujours religion d’état dans ce petit coin de paradis (fiscal). La demoiselle Casiraghi va accoucher d’un enfant à moitié juif (séfarade). Cet enfant naturel n’aura aucune vocation à succéder à tonton Albert – si le cas se présentait. Lui-même a au moins 2 enfants naturels (une fille blanche et américaine, et un fils, dont la mère, une Française, est noire). On parle de 2 autres (un chaud lapin – un rien imprudent..). Qui, bien que reconnus (et pensionnés par leur illustre auteur) sont exclus de la succession en principauté. Albert s’est marié avec sa Sud-Africaine – du genre courant d’air (qui s’est convertie pour l’occasion au catholicisme) pour engendrer un héritier légitime, seul habilité à lui succéder. Dans le même ordre d’idées, seuls les 2 aînés de Stéphanie, légitimés par mariage Ducruet, sont dans l’ordre de la succession (la dernière née, d’un autre garde du corps, illégitime, ne peut prétendre).
    Charlotte Casiraghi ne pourrait épouser religieusement Elmaleh (ce qui légitimerait le rejeton) que si ce dernier se convertissait au catholicisme…. Si mariage civil, la Charlotte serait au ban de la famille, et écartée de la succession (fournie, heureusement)… On n’ose imaginer, en prime, Charlotte se convertissant au judaïsme…..
    Comme Charlene est toujours bréhaigne, c’est Caroline qui est héritière présomptive.
    Sur “la charrue avant les boeufs” : Caroline Grimaldi s’est mariée – civilement – avec Stefano Casiraghi le 29 décembre 1983. Et Andrea, le n° 2 dans l’ordre actuel de succession, est né le 8 juin suivant. Pas du tout prématuré, en fait…. Officiellement le premier enfant Casiraghi. Deux autres suivront. Le mariage religieux de Caroline avec Philippe Junot, son premier mari, sera annulé en Cour de Rome en 1992, après le décès accidentel de Stefano Casiraghi, en 1990. Les enfants Casiraghi étaient donc des bâtards pour l’Eglise. Mais Jean-Paul II les a reconnus légitimes, en 1993. Petits arrangements avec le Ciel…
    Andrea a “régularisé” assez vite. Son mariage (civil), moins de 6 mois après la naissance, a légitimé son fils naturel, pour la loi monégasque. Ce qui ne suffit pas, pour la succession. Il y aura mariage religieux fin janvier prochain.
    Sur l’enthousiasme de la “biographe” Gouslan (coreligionnaire de Elmaleh), et ses hyperboles sur le côté nouvellement iconoclaste des jeunes Casiraghi. Ce qui précède permet d’une part de relativiser, puisque le catholicisme, religion d’état, a ses exigences, parfaitement intégrées par le fils aîné de Caroline, et d’autre part parce que la génération d’avant, y compris Albert, le prince régnant, a su perpétuer la “tradition” princière ! La mère de Rainier III, le père d’Albert, la princesse Charlotte est née illégitime, seul enfant du prince régnant Louis II et d’une lingère française, “honorée” quand il servait en Algérie, dans l’armée de notre pays. Le grand-père autorisa la reconnaissance de cette unique rejetonne (catholique), son père l’adoptant ensuite – cela permettait d’écarter le seul autre prétendant, par le sang – un Allemand… On maria la bâtarde, fille de lingère, avec un Polignac, devenant “prince Pierre de Monaco”. C’était entre 1898 et 1919. Rien d’original donc pour les Grimaldi, dynastie d’opérette.
    La seule vraie “nouveauté” serait un Grimaldi, direct ou indirect, inverti…. La dame Gouslan en serait, n’en doutons pas, RAVIE…

  • ISTINA , 22 Nov 2013 à 8:14 @ 8 h 14 min

    VOLVER VERBE ESPAGNOL SIGNIFE TOURNER CE QUE FAIT LE
    BARILLET de l’arme, il tourne sur lui même pour insaller la balle face au canon
    de l’arme !
    Contrairement au Pistolet avec le Pistolet le canon approvisioné par chargeur dont le
    ressort fait remonter une cartouche à chaque éjection de la douille de
    la balle précédente.
    Si cela vous semble incompréhensible, inscrivez-vous dans un stand de tir !

Les commentaires sont fermés.