Scandale : un pédophile bénévole à l’association homosexualiste “Le Refuge”

censée accueillir des jeunes homosexuels rejetés par leur famille mais qui a la fâcheuse tendance à en mettre dehors, y compris en plein hiver, et à mal les nourrir. De plus,

Quatre jeunes assurent auprès de Rue89 qu’un bénévole auparavant condamné pour attouchements sur mineur venait travailler à l’association, et disait représenter Le Refuge à Metz. Frédéric Gal se défend :

« Il n’a jamais été bénévole au Refuge, il a juste mené un projet avec nous. Nous sommes au courant de la plainte qui a été déposée contre lui, mais cela n’est pas arrivé au Refuge. Et il n’était pas en contact avec nos jeunes. »

Pourtant, un jugement rendu par le TGI de Metz en septembre et que s’est procuré Rue89 vient contredire la défense de Frédéric Gal :

« Dans la mesure où […] [le bénévole] a été condamné pour des faits d’abus sexuels sur mineurs comprenant une interdiction d’entrer en relation avec des mineurs dans un cadre professionnel ou associatif et qu’il ressort de ses conclusions récapitulatives du 1er avril 2014 “qu’il a pris [nom masqué] sous son aile” dans le cadre de l’association Le Refuge dont il est bénévole. »

Par ailleurs, un donateur s’interroge :

“Je me pose une question : où va l’argent ?

Presque 1 million d’euros (dont une part importante de subventions publiques, ndlr) pour 70 places d’hébergement, cela ne choque personne ? »

Devinez pourquoi on ne parle que maintenant de ce scandale ? Une responsable socialiste confie à Rue89, sous le sceau de l’anonymat :

“Nous nous apercevons de plus en plus que des choses pas très nettes se passent. Nous sommes un peu coincés car le sujet est trop délicat et serait facilement repris par des mouvements homophobes.

Et il faut savoir que pour obtenir leurs nombreuses subventions et faire taire les médias, l’association procède au harcèlement. Dès qu’ils n’obtiennent pas ce qu’ils veulent, ils contactent la presse pour se plaindre. »

 

Articles liés

16Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • conneriephobe , 21 novembre 2014 @ 9 h 47 min

    Si on savait ce qui se passe en réalité dans nombre d’associations gavées de subventions publiques, on en vomirait toute la journée…ou on aurait envie de se transformer en justicier masqué.

    On finit tous par être puni un jour ou l’autre pour le mal qu’on fait.
    Mais bon, en attendant, ce genre d’article, “çà énerve grave”…

  • jejomau , 21 novembre 2014 @ 10 h 07 min

    Les socialos et les Francs-Macs sont mouillés jusqu’au cou !

    Mais d’ailleurs je comprend parfaitement que le Refuge se défende de l’avoir comme bénévole. Cet Homosexualiste LGBT agissait surtout comme “pédophile bénévole”, oui ! Comme ils le sont tous pour la plupart.

    Le problème c’est qu’ils n’ont pas le sens de l’Honneur .

    Tiens, vous ne savez pas comment se manifeste l’Honneur ? Un exemple au Liban :

    http://www.youtube.com/watch?v=t4IQNTVSQ2U

  • eric-p , 21 novembre 2014 @ 10 h 56 min

    Ce qui devait arriver arriva.
    Ce centre doit être fermé de toute urgence.
    La politique homosexualiste du Gvt implique nécessairement qu’elle se place dans le déni
    des délits qui y sont commis et que l’Etat cache systématiquement.
    L’Etat ne pourra pas maintenir cette politique indéfiniment.

  • trahi , 21 novembre 2014 @ 11 h 50 min

    Le GTV de la FRANCE et ses amis, Jack Lang, Con Bendick, DSK, Miterrand…………

  • trahi , 21 novembre 2014 @ 11 h 52 min

    GVT erreur!!!Et l’autre qui ramène sa suceuse à l’elysée, vous croyez qu’il est mieux?

  • François ALLINE , 21 novembre 2014 @ 12 h 12 min

    Oui, évidemment c’est embêtant et j’espère qu’il sera mis “hors d’état de nuire”. Cependant :
    Depuis quelques décennies, les deux axes principaux du féminisme pour détruire le masculin sont sa sexualité : Viols et agressions sexuelles pour les hétéros et pédophilie pour les homos. (Le mot pédophile ; sa stigmatisation et l’hystérie en découlant font partie de la langue française depuis la fin des années 60. C’est sûrement un hasard…). D’innombrables pères de famille se sont vu retirer ou refuser la garde de leur enfant à ce prétexte. Alors ma question est la suivante : Devons nous être – A notre corps défendant – complice de cette politique de culpabilisation du masculin par un fémino-maternalisme qui sait parfaitement quel levier actionner ? Et je renvoie à cette phrase de Jules Ferry sur le pouvoir de “La Femme” sur la famille, enfant(s) et mari dans un des derniers articles d’Eric Martin.

  • Gisèle , 21 novembre 2014 @ 14 h 17 min

    Avez vous vu la rediffusion du reportage concernant le scandale de ** l’école en bateau **?

Les commentaires sont clôturés.