Bruno Retailleau : “Emmanuel Macron n’est même pas d’accord avec lui-même”, “il est immature politiquement”

Bruno Retailleau : “Emmanuel Macron n’est même pas d’accord avec lui-même”, “il est immature politiquement”

Le coordinateur de campagne de François Fillon, invité de RTL le 22 mars, s’en est pris à “l’immaturité politique” du candidat de “En Marche !”, qu’il estime “trop dangereuse” dans le contexte mondial actuel :

Articles liés

2Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • hermeneias , 23 mars 2017 @ 9 h 06 min

    Non seulement “IMMATURE” mais un gros pourri comme mhollande l’imposteur et parrain .
    Maqron pue !

    Retailleau et FILLON devraient appprendre à mordre et arrêter d’être trop poli car à un certain stade cela devient ONC
    bOUFFEZ un pu de lion avec testostérone !
    Charles Beigbeder avait commencé à lancer la charge ….Il faut y aller au lance flamme et au bazooka

  • Jean NOGUES , 23 mars 2017 @ 18 h 46 min

    C’est malheureux quand même, cette absence d’agressivité de l’équipe de Fillon. Ils on un boulevard devant eux et ils donnent l’impression de crever de trouille de ne pas être assez polis, assez respectueux et patin couffin.

    S’ils mordaient dur au moins une fois,ils gagneraient l’élection haut la main, car non seulement le socle de leur électorat est important et fidèle, mais même en dehors, il serait facile comme tout de convaincre beaucoup, beaucoup de monde, y compris des abstentionnistes professionnels. J’en faisais l’expérience encore ce matin au marché que je fréquente depuis plus de vingt ans. En un rien de temps, j’ai persuadé des hésitants de voter FF aux deux tours. Ils étaient décidés pour certains à voter Le Pen mais sans enthousiasme car ses projets économiques inquiètent vaguement tout le monde, personne ne croit vraiment que ce serait la cueillette des cerises. Et certains autres hésitaient entre FF et Macron pour une seule et unique raison ”s’il n’a rien fait, Fillon, pourquoi il ne se défend pas ? on ne l’entend jamais attaquer ceux qui l’attaquent, donc il n’est pas sûr de lui !”.

    Je découvre chaque jour avec effarement que la plupart des français n’ont aucune idée de la monstruosité de notre dette de 2200 milliards d’euros. Ils croient que si on ne peut pas les rembourser, eh bien tôt ou tard on tirera un trait dessus et notre vie n’en serait guère affectée.

    A ceux-là j’ai patiemment expliqué que cette dette, au cours actuel de l’or (35 euros le gramme), c’est environ 60 000 tonnes d’or, environ cinq fois les réserves de Fort Knox. Je leur ai expliqué que s’il nous fallait la rembourser en dix ans, il faudrait demander à chacun des 30 millions de contribuables français de payer, en plus de tout ce qu’ils paient déjà, en moyenne 7000 euros par an pendant les dix ans. Et que comme c’est impossible, si on concentrait le gros du remboursement sur les 6 millions de contribuables qui paient à eux seuls plus de 80 % de l’impôt dit sur le revenu, il faudrait leur demander, en plus de ce qu’ils paient déjà, environ entre 35 000 et 40 000 euros par an pendant ces dix ans. Ces chiffres accablants sont là, incontournables, ça ne se discute pas ! Mais pourquoi donc FF ne fait-il jamais de pédagogie claire et nette là-dessus ? j’ai pu constater que même des gens simples écarquillent les yeux et sont effrayés devant ces réalités.

    J’ai expliqué à d’autres la situation de la Grèce, étouffée par une dette proportionnellement aussi grave que la nôtre. Les grecs ont emprunté à tout va et maintenant, les créanciers arrivent. Les discours de Le Pen et Mélenchon sont faux et criminels de faire croire à l’illégalité de ces dettes : ça revient à accuser de tousn les maux le mec à qui on a emprunté plein d’argent pour tenter de ne pas lui embourser ce qu’on avait promis de rembourser quand on a emprunté. Qui peut croire que les victimes de ces prétentions vont se laisser tondre comme des moutons ? Il faut se mettre à la place des américains qui ont confié leur argent à des société de gestion financière pour en profiter à leur retraite (ils ont tous des retraites par capitalisation). Vous croyez qu’ils vont s’asseoir dessus si ces gestionnaire leur expliquent qu’en ayant placé leur argent en France, ils ont fait une sale mauvaise affaire et vont perdre 50 % ou 75 % de ce qu’ils y ont mis ? il faut être fou ou débile pour croire ça ! bien sûr qu’il va falloir rembourser, jusqu’au dernier sou ! alors la Grèce, je le sais par une dame française mariée à un producteur d’huile d’olive du Péloponnèse : les retraités y ont perdu la moitié de leur retraite, donc ne paient plus leurs crédits. Des contrôleurs viennent tôt ou tard leur faire vendre leur maison aux enchères. Mais le gouvernement n’a pas d’argent pour payer assez de contrôleurs, alors la probabilité actuelle de se faire contrôler et perdre sa maison achetée à crédit est d’environ 1/30, donc les retraités en sursis se résignent et survivent comme ils peuvent en espérant tenir le coup le plus longtemps possible. Ils ont le droit de tirer au maximum 400 euros par mois sur leur compte bancaire, compte qui est réduit à leur moitié de retraite.

    Le secteur touristique ne survit que par une économie au noir généralisée. Les jeunes, souvent, désespérés et n’attendant rien de rien, s’inoculent volontairement le sida pour percevoir les 700 euros mensuels que le gouvernement alloue systématiquement aux sidaïques déclarés. Les centaines d’îles grecques entre Athènes et la Crète sont assaillies chaque jour par les clandestins venus de Syrie et autres lieux sympathiques de ce Moyen Orient compliqué et dangereux. L’enjeu est le vol pur et simple de ces îles par les ”migrants” en question, aussi les grecs qui y vivent sont en permanence sur le pied de guerre pour tenter d’y rester les maîtres mais c’est de plus en plus dur et dangereux, il faut être bien armés et garder la maison fusil en mains pendant la nuit, en se relayant.

    J’essaie d’expliquer que les français qui s’imaginent que cette situation n’arrivera jamais chez nous rêvent tout éveillés. Ce sera sous une autre forme peut-être mais ce ne sera pas mieux. Et j’explique que seul Fillon parle (mais pas assez !) de ces choses sérieuses et fait des propositions qui, mises en oeuvre avec une majorité claire, oui, nous éviteront ces catastrophes, pour lr prix modique de deux ou trois heures de plus de travail par semaine et l’injection massive d’argent dans tout ce qui pourra enrayer ce cancer du chômage de masse. J’ai remarqué que quand j’explique tout ça, ça a un impact incroyable, le français descendant de Henri IV qui ne croit qu’en le travail et l’épargne qui sommeille en chacun de nous se réveille tout à coup et envoie balader tous les arguments sur les 35 heures et autres discussions oiseuses sur le Code du Travail. Si FF rate son coup, les prochains responsables ont tort de croire que ce sera une partie de plaisir, la réalité de cette dette, qui augmente exponentiellement, les rattrapera et les amènera à prendre des mesures beaucoup, beaucoup plus dures que celles prévues par FF. Franchement, j’en ai la preuve, un peu d’agressivité suffirait à balayer et le PNF et les compétiteurs de FF dont pas un n’est à la hauteur, en tout cas le fait de cacher l’énorme problème de notre dette est de leur part criminel. Si nous déclarions notre pays en faillite comme l’a proposé ce minus habens de Hamon (qui a osé demander un moratoire !) va entraîner un chaos général, une anarchie dont on ne pourra pas sortir indemnes, ça se terminerait par une dictature qui imposera des sacrifices démentiels, ça ne peut pas être autrement. Les français n’en ont pas conscience, que les Fillon-boys se démènent un peu pour expliquer ça ! Et MLP, alors là, elle rêve celle-là en laissant croire que notre dette sera par miracle libellée en francs si elle sort de l’euro ! quelle sale blague ! les particuliers étrangers ayant investi chez nous en euros qui se verraient dépouiller en une journée, si ce qu’elle dit était vrai, de 25 à 30 % de leurs économies, ne diraient rien ? ne manifesteraient pas dans toutes les villes américaines ? ne demanderaient pas à leur gouvernement de les défendre contre ce hold-up ? n’exigeraient-ils pas des ripostes immédiates et énergiques, des garanties solides ? qui se traduiraient par la mainmise sur notre économie des représentants de ces créanciers, avec exigence de gros impôts et de mesures non pas sur les 35 heures, mais de faire travailler 48 h par semaine pour un smic diminué de 20 % au moins ? elle est malade cette nana ou quoi ?

Les commentaires sont clôturés.