Boris Cyrulnik : “L’immense majorité des jeunes radicalisés, 40%, ont des familles chrétiennes, bien élevées, et 40% sont des enfants de familles musulmanes qui ont les mêmes valeurs”

Déni de réalité, christianophobie, les deux ? Nous vous laissons juger, chers lecteurs :

Autres articles

34 Commentaires

  • Pascal , 22 Avr 2016 à 16:10 @ 16 h 10 min

    De la résilience au déni !

  • Catholique & Français , 22 Avr 2016 à 16:42 @ 16 h 42 min

    La tête coupée et détachée de ce zozo parlera encore pour anoner : “On comprend pas ce qui a pu se passer pour en arriver là !” Pauvre naze, va ! Et ça squatte les radios et les télés depuis des dizaines d’années ! Du balai !

  • queniartpascal , 22 Avr 2016 à 17:05 @ 17 h 05 min

    encore 1 expert a la mord moi le noeud

  • Trucker , 22 Avr 2016 à 17:21 @ 17 h 21 min

    Déjà il ne dit pas les “mêmes valeurs” mais ils parlent de “familles musulmanes qui ont les mêmes enjeux …bien travailler à l’école, apprendre un métier et devenir de gentils français”

    Cela ne signifie pas tout à fait la même chose qu’avoir les mêmes valeurs.

    On parle d’objectifs que se fixent les parents et non d’un corpus de valeurs partagées….par ceux dont il est questions.

    Ensuite il y a quelque chose de biaisé dans la présentation de l’extrait vidéo : on parle de radicalisation sans préciser la nature de son expression.
    Bien évidemment le contexte actuel laisse à penser qu’il s’agit de radicalisation islamique, mais cela n’est pas précisé ni abordé dans l’extrait.

    De fait on peut en déduire la conclusion suivante, en réponse à la question posée par Eric Martin :
    Le discours du bonhomme est conforme à l’idéologie actuelle qui consiste à considérer de la même manière les islamistes radicaux et ceux que l’oligarchie au pouvoir qualifie d’extrémistes…c’est à dire ceux qui constatent les effets néfastes de l’idéologie de l’oligarchie, et s’inscrivent dans l’action militante contestataire…( identitaires et autres…..)

    On peut supposer puisqu’il en est question depuis l’instauration de l’état d’urgence, qu’un certain nombre de non musulmans puissent être fichés comme étant radicalisés de part leur militantisme actif…..et que certains puissent venir de famille chrétienne.

    Attitude dictée par ses origines et son passé du fait de la confrontation à une évolution qui pourrait être perçue comme étant potentiellement porteuse de danger…pour sa communauté ?…..le chrétien radicalisé et l’islamiste dans une union contre nature….contre le juif ?

    N’est-ce pas la teneur de certains discours d’un manuel Valls par exemple et de tant d’autres , de ceux qui mettent toujours sur le dos de l’extrême droite, forcément catholique traditionaliste, l’antisémitisme et les crimes commis dont sont victimes les juifs en France depuis des décennies ?

    Ce n’est qu’une interprétation possible.

  • eric-p , 22 Avr 2016 à 18:04 @ 18 h 04 min

    La désinformation à DONF !
    Cyrulnik oublie de préciser à quelle branche appartiennent les chrétiens “radicalisés”.
    Je parie qu’il mélange les jeunesses identitaires avec les jihadistes !
    Pour lui, c’est à peu près la même chose…

    Par ailleurs, un chrétien bien formé ne peut pas devenir mahométan: No way.

  • eric-p , 22 Avr 2016 à 18:07 @ 18 h 07 min

    J’imagine également qu’il assimile les jeunes issus de familles chrétiennes libérales aux chrétiens, ce qui est totalement inacceptable.

    On va lui demander combien de jeunes catholiques issus de St Nicolas du Chardonnet deviennent jihadistes, hein !

  • eric-p , 22 Avr 2016 à 18:11 @ 18 h 11 min

    Cyrulnik, c’est le juif savant, bercé un peu trop près du mur,
    qui se croit toujours en position de détenir La Vérité.
    Malheureusement, on connaît la valeur “scientifique” de la psychanalyse:
    Pipi, caca,popot…

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France